[TEST] Sub Hunter (Amstrad CPC)

Pour y lire notre indispensable avis !

[TEST] Sub Hunter (Amstrad CPC)

Messagepar Tonton » 02 Mars 2015, 18:50

Test rédigé par RayXambeR et publié dans Revival 52 !!!

Sub Hunter


Image

Si un jour l'on vous a affirmé que l'Amstrad CPC n'était pas très doué pour les shoot'em up, c'était avant. Avant qu'un certain Paul Kooistra alias Axelay ne se penche de près sur cette machine pour lui développer pléthore de programmes de ce genre.
S'il a début la programmation dans les années 80/90 sur cette machine avec un certain Star Sabre, il n'a repris le chemin du développement seulement depuis quelques années. Il a commencé par dépoussiérer son Star Sabre et exploiter les 128K du 6128. Nous sommes alors en 2009.
Ensuite il y a eu Dead on Time l'année suivante et enfin Sub Hunter en 2011. Laissons de côté les autres (Edge Grinder et Relentless) qui ont suivi pour nous appesantir sur Sub Hunter.

Image

Ce n'est pas une création exclusive au CPC mais une conversion du Commodore 64. Cet ordinateur est plus souvent plébiscité par les joueurs pour ses capacités "a-priori" supérieures à la machine d'Amstrad. Paul Kooistra s'est, d'une certaine façon, mis au défi de prouver qu'un CPC bien exploité en valait tout autant si ce n'est plus. Et l'essai est plus que concluant tant la réalisation frôle la perfection. C'est surtout la qualité du scrolling, ou plutôt des scrollings, qui impressionne. Complètement fluide, sans aucune saccade, il se permet le luxe de proposer du parallaxe sur plusieurs niveaux. Et la réalisation graphique n'est pas en reste avec des sprites joliment dessinés (même si parfois ils se confondent avec le décor lors de certaines séquences). Et comme l'animation est elle aussi sans accrocs, l'on se dit que l'on tient là tous les ingrédients pour en faire un bon shoot'em up. Reste à juger de l'originalité qui ne fait pas défaut !

Image

En effet, Sub Hunter n'a pas opté pour des schémas classiques et a choisi un découpage en phases distinctes. La partie débute dans une séquence classique de shoot'em up horizontal sauf que le scrolling défile de la droite vers la gauche, ce qui ne manquera pas de perturber la plupart d'entre nous même si à l'usage l'on se dit que c'est finalement sympa et que ça rompt quelque peu les codes du genre. De plus, il n'est pas seulement question de tirer sur tout ce qui bouge puisqu'il faut aussi penser à récupérer des nageurs qui passent par là (mais que font-ils dans cette galère ?!). Le temps est limité et il faut rapatrier 5 personnes pour que le niveau prenne fin. L'on est bluffé d'emblée par la qualité de la réalisation et les petits détails associés comme le fait que, lorsque l'on arrête de bouger le sous-marin, celui-ci ait tendance à "couler" légèrement. Il n'est donc pas si facile de passer entre les "lignes" ennemies.
Rapidement la deuxième phase arrive et se déroule en écran fixe. Le sous-marin est en haut de l'écran et doit torpiller un nombre minimum d'ennemis passant en contre-bas dans le temps imparti. S'il y arrive, cela aura pour conséquence qu'un nageur soit sauvé !

Image

La troisième phase ressemble à la seconde à cause de son écran fixe mais la comparaison s'arrête là. Le sous-marin est placé tout en haut de l'écran et doit récupérer un nageur situé tout au fond de l'océan en se laissant "couler" et en esquivant les ennemis. Puis il faut entamer la remontée.
Le quatrième niveau reprend les schémas du premier pour une phase de shoot horizontal classique mais toujours de la droite vers la gauche.
Le niveau 5 est, quant à lui, une séquence bonus dans laquelle il faut slalomer dans un champ de mines le plus longtemps possible en récupérant un maximum de bonus.

Image

L'on retrouve ensuite les différentes phases mais toujours avec des variations graphiques aussi bien en terme de décors que d'ennemis, mention spéciale pour les jolies méduses. Vingt-cinq niveaux sont annoncés (nous ne sommes pas allés totalement au bout). Le changement fréquent de phase de jeu, entre frénésie d'action et apparentes séquences de tranquillité, confèrent à Sub Hunter une vraie replay-value et la sensation qu'aucune partie n'est identique. L'ambiance musicale est loin d'être mauvaise et la musique rythme plutôt bien l'action

Sub Hunter nous a enthousiasmé tant il se montre superbe et très agréable à jouer. Il réalise un sans-faute - surtout avec seulement 64K - avec qui plus est une jolie introduction faite d'images fixes agrémentées d'un scénario textuel (en anglais) sous fond de sauvegarde environnementale.

Image

RayXambeR


Fiche technique
Editeur : Psytronik Software
Développeur : Paul Kooistra
Année : 2011
Genre : shoot 'em up
Joueurs : 1
Support : cassette (ou rom)
Sauvegarde : non
Langue : anglais
Note : 9/10


INFO en +
- Initialement, le jeu a été réalisé par Frank Gasking et Richard Bayliss sur Commodore 64. Sur cette machine le titre est sorti en cassette, disquette et même cartouche (éditée par RGCD).
Image
MK a écrit:"Si Faraday aime bien, c'est que ça sent le purin"
Avatar de l’utilisateur
Tonton
Pretty pretty pretty good
 
Messages: 4468
Inscription: 28 Sep 2010, 12:16
Localisation: Paris

Revenir vers Tests et dossiers

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité