[DOSSIER] Les Editeurs de la Honte

Pour y lire notre indispensable avis !

[DOSSIER] Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 22 Oct 2010, 16:11

Les Editeurs de la Honte


Il est temps de rendre hommage à ces éditeurs si particuliers qui ont transformé chaque soft de notre noble art en une véritable souffrance. Leur savoir-faire reconnu de tous dans la production de bouses et autre nullités leur confèrent un statut si particulier qu’un dossier semble nécessaire afin de les identifier voire de les fuir. D’un autre côté le pathétique de leurs softs peut s’avérer bien marrant ! L’ironie sera donc de mise car à part en rire on ne peut rien y faire. On commence par quelques shoots retro.

Qui suis-je ?

Un éditeur britannique, dirigé par Geoff Brown, capable de sacrifier des licences porteuses avec des adaptations foireuses sur supports micro, adaptations qui ridiculisent l’original. Malheureusement il n’a pas uniquement pourri des shoot'em up (Strider II ou Street Fighter II par exemple). Aujourd’hui disparu (ouf) son nom évoque forcément quelques souvenirs pour les plus vieux d’entre nous.
Associé régulièrement à Tiertex pour un carnage sans nom, je vous présente l’inimitable compagnie britannique U.S. Gold !

Image
1943 (Amiga) : Un vrai carnage cette version. Sprites minuscules, musique poussive sans compter d’autres carences trop longues à citer ici.

Image[
The Deep (Amiga) : Les profondeurs de l’ennui…

Image
Last Duel (Amiga) : Dès que Tiertex frappe les softs trépassent. Cette maxime bien connue correspond parfaitement dans ce cas-là tant la médiocrité transpire l’écran.

Image
Thunder Blade (Atari St, Amiga): Mes yeux nooooooooooon! Que de souvenirs sur la version arcade et que de déceptions sur Atari St ou Amiga.

Image
Un Squadron (Atari St, Amiga) : Un shoot inoubliable excepté sur micro.


Active Enterprises ou l’apôtre des multi-cartouches au rabais !

Raul Gomila et Vince Perri créèrent en 1989 cette compagnie après avoir eu l’idée saugrenue de proposer 52 jeux (de différents styles) dans une seule cartouche sur Nes et Megadrive. Les deux hommes ne s’arrêtant pas là dans l’effort de développer l’ultime compilation, proposèrent chaque jeu au prix de 4 dollars. Mais faites le calcul 52 jeux à 4 dollars chacun égale 199 $ (où est l’erreur ? -_-) Bien sûr les deux cartouches furent vendues sans licence officielle. Le plus comique fut sans nul doute qu’un concours fut organisé afin de gagner la somme de 104 000 $ (quand même !) sur le jeu de la compile Ooze. Mais personne ne remporta ce prix… En fait des bugs graphiques empêchaient de terminer le stage du concours : haha. Je vous laisse déguster les quelques screenshoots.

Image
Action 52 (Nes) : Un bel exemple de l’amateurisme de cette cartouche avec un des shoots dans lequel on contrôle ce homard. Vous pouvez aussi préférez d’incarner une tétine. Tout est possible chez Active Enterprises !

Image
Action 52-in-1 (Megadrive): Une idée pour le concours du score pour le site. Le gagnant sera celui qui réalise le plus gros score en 3 minutes. Un caravan shooting de la bouse en somme. Et m**** ils ont oublié d’intégrer un système de scoring^^


Hi-Tech Entertainment : le spécialiste des daubes abyssales

Avec une liste de jeux produits qui se comptent en plusieurs dizaines on pourrait penser que cette compagnie, un temps prospère, évita l’écueil de produire des daubes dramatiques. Or il suffit de jouer à Black Hornet ou les différentes adaptions du film éponyme Hunt of the Red October pour se rendre compte qu’il n’en fut rien. Merci à eux pour ces softs soporifiques et inimitables (encore heureux !)

Image
The Hunt for Red October (Nes, Super Nes, Game Boy Color) : Les profondeurs de l’ennui et sans doute le pire jeu de sous-marin de l’histoire.

Image
Même la Gameboy profite du célèbre titre de Hi-Tech Entertainment…Qu’a fait la censure de Big N ?!

Image
Black Hornet (Atari): Une réalisation archaïque pour ce support, avec des niveaux d’une longueur insupportable. On enfonce le clou grâce à la difficulté invraisemblable et on apprécie le savoir-faire de l’éditeur.


Sachen à la ramasse

Sachen est une compagnie taïwanaise aussi appelé Thin Chen Enterprise qui détient un certain record. Avec des softs sur Nes, Gameboy et Megadrive cette compagnie a produit plus de cent jeux non licenciés (ou non officiels si vous préférez) ce qui en fait le recordman absolu dans cette catégorie officieuse. Pour exporter en dehors de son pays d’origine cette multitude de jeux la compagnie a dû prendre d’autres noms comme Hacker International, American Video (USA) et Milmar au Brésil…Bon soyons honnête dans ce tas immense on ne trouve pas que des bouses mais rassurez-vous il y a de quoi faire. Ces énergumènes avaient pris pour habitude de plagier des classiques pour des supports non prévues à l’origine et avec quels résultats… Les multi cartouches genre Maxi 15 (donc avec 15 jeux) sont aussi une de leurs spécialités (avec souvent que des navets dedans). Enfin ils ont aussi produit un clone console de la Famicom la Q-Boy. Cet objet insolite de couleur grise permet de jouer à certains de leurs softs sortit exclusivement sur ce support.

Image
Mission cobra (Nes): Les images vous privent du bruit effroyable des pales ouf^^, et d’un ennui mortel.

Image
Tasac (Nes): Le boss du jeu (véridique). Il vaudrait mieux s’y habituer car il revient souvent à la charge pour notre plus grand malheur.

Image
F-15 City War (Nes): En mouvement le visuel rend bien pire. Que la Nes est capable de mieux faire !


Merci à Comad !

Peu d’infos circulent sur cet éditeur Sud Coréen aujourd’hui disparu (merci le dieu des jeux vidéo). Mais les quelques traces et softs laissés par celui-ci reflètent sa parfaite maîtrise dans l’art impénétrable de produire des bouses. Vraiment je plains les bornes d’arcade dans lesquelles certains individus dénués de toute logique ont dû insérer ces PCB affreuses. A chaque fois leurs jeux sont en retard d’une décennie tant au niveau technique que du gameplay. Quel roi des comiques ce clown Comad !

Image
Gulf War 2 (Arcade) : L’impérialisme américain revisité par Comad, nul pour la technique et à gerber idéologiquement parlant.

Image
Air Attack (Arcade): Admirez les décors de fond en forme de petits cubes. Accrochez vous le jeu date de 1996 quant même !

Image
S. S. Mission (Arcade) : Aucune d’âme, visuel catastrophique, intérêt nul et tout le gameplay est pompé à d’autres


Hot-B c’est chaud !!!

Avec un titre pareil j’imagine bien que vous allez vous précipiter sur les snaps^^. Dommage car ce n’était qu’un jeu de mot pourri et absolument rien est sexy dans leurs shoots. Cet éditeur spécialiste des « fishing games » tente en 1993 d’exister en proposant un clone de Space Invaders avec plein de nymphettes dedans. Le résultat risible et anecdotique ne remplit même son principal but à savoir admirer des mannequins en tenues affriolantes. D’ailleurs le titre de l’éditeur ne possède en réalité aucun rapport avec l’univers érotique car le B signifie Bass (une espèce de poisson : la perche). Enfin pour la petite histoire sachez que le dernier titre publié par la branche américaine du studio date de 2005 : Graffiti Kingdom. Un soft pour enfant orienté grand cartoon. L’art de faire le grand écart en somme.

Image
Play girls 2 (Arcade) : Horrible quand même…Autant se rabattre sur Sentimental Shooting un doujin de qualité en tout point supérieur et légèrement plus sexy.


Dooyong

Editeur coréen très similaire à nos potes de chez Comad, Dooyong s'est spécialisé le temps d'une brève carrière de développement (de 1990 à 1994) dans les shmups et le puzzle games plus ou moins érotisants. Le point commun entre les jeux de la boite est à n'en pas douter leur ostensible indigence, qui est devenue la patte de l'éditeur... Le seul souci, c'est qu'il y a certaines daubes auxquelles le temps donne une certaine valeur, au moins archéologique... Ici, rien de tel, un amateurisme inouï doublé d'un total défaut de créativité ont définitivement enterré ces "jeux" qui n'ont pour unique mérite que d'être la parfaite définition de ce qu'il faut éviter quand on se fourre dans la caboche de vouloir développer un jeu quel qu'il soit… Six perles du shoot'em up nous ont été offertes (ou infligées) par ces messieurs qui à n'en point douter aiment le jeu vidéo, hélas la réciproque n'est pas vraie. Dooyong ? Rien que leur logo devrait faire office de répulsif à shooteux, un peu comme la poudre jaune pour repousser les cabots ou les locaux de l'UMP pour repousser du Yace !

Image
Blue Hawk (Arcade) : un chef d'oeuvre de shmup brouillon, injouable et au gameplay totalement foireux qui vous fera regretter d'avoir émulé la rom, car je pense que personne n'est assez con pour s'être procuré la PCB...

Image
Flying Tiger (Arcade) : Honteuse repompe de Tatsujin et du style Toaplan, Flying Tiger brille par un ennui mortel dû à une facilité déconcertante et un environnement aussi plat que la devanture de Jane Birkin.

Image
Gulf Storm (Media Shoji) (Arcade) : super, la guerre du Golfe comme si on y était ! Non merci, moi je préfère rester sur mon canapé et vomir ces cons qui font des "licences" à partir d'évènements qui me révoltent...

Image
Pollux (Arcade) : rien à voir avec le chien tête à claques du manège enchanté, Pollux est un ordinateur qui contrôle une rébellion de machines contre l'humanité...Et accessoirement on tient là un paroxysme de mauvais goût dont la nullité atteint des profondeurs abyssales.

Image
R-Shark (Arcade) : En 1994, Dooyong avait manifestement un train de retard avec ce jeu si confus que les ennemis et votre engin n'arrêtent plus de baver ni de clignoter. L'attaque spéciale grossit votre vaisseau de manière si démesurée que c'en devient comique, ajoutant à l'incompréhension généralisée et à l'impression désagréable de perdre son temps sur une grosse bouse... Et encore la bouse ça a du goût, alors que R-Shark...point !

Image
The Last Day (Arcade) : soyons honnêtes, on a là un jeu pas mauvais, mais trop moyen pour racheter l'éditeur... Raiden-like sans inspiration, aux décors moyens, musiques moyennes, contrôles moyens...Et comme le disait Coluche, quand on est moyen partout... Et bien on est paradoxalement en dessous de la moyenne.


Hucast : mauvais casting…

Un cas atypique dans ce dossier avec ce développeur amateur sur Dreamcast. Le soft en lui-même convaincant pour un homebrew ne doit pas faire oublier ses auteurs René Hellwig alias RHE et Martin Konrad. Replaçons nous en dans le contexte de l’été 2008. La communauté Dreamcast en émoi retient son souffle : un nouveau shoot pour la dame blanche devrait bientôt voir le jour ! Les précommandes déjà ouvertes sur le site annonce l’imminence de la sortie du jeu. Et puis l’attente commence longue et curieuse (ca me rappelle Raiden Fighter Acces -_-) car très peu d’informations sont donnés par RHE. Ouf un an plus tard la galette enfin dispo permet de l’apprécier mais des bugs subsistent donc un qui fera beaucoup de bruit. Dés le premier niveau on peut faire un counter stop (exploser le compteur de score et revenir à zéro). Le développeur rapidement informé déclare sérieusement « People should stop playing for score anyway ! ». No comment…Dans leurs élans de générosité et surtout vu la réaction des joueurs, l’éventualité d’un patch correctif est plus qu’évoqué mais on attend toujours ! Un gros carton rouge pour cette éditeur sans scrupule et qui se fout royalement de ses consommateurs. Sa place dans ce dossier en devient mérité tant ce comportement demeure honteux.
Ps : Merci à Hydeux pour le jeu et pour certaines infos

Image
Dux (Dreamcast) : Un shoot à la R-Type réussit et intelligent, tout le contraire de l’éditeur.


Asmik : l’attaque du lézard rose

Compagnie fondé en 1985, qui devient Asmik Ace Entertainment Inc quelques années plus tard, appartient à un groupe japonais Sumitomo Corporation. Leur mascotte est un vilain lézard rose surnommé Boomer (pas plus kitsch que cette horreur ca n’existe pas). Experts en simulations de vols et plates formes complètement raté (la série des Air Driver notamment) Asmik s’est aussi aventuré sur le terrain glissant de développement de shoots pour deux énormes bouses sur Nes et Super Famicom. Absents sur les consoles next gen la compagnie semble s’être spécialisée dans la distribution de films. On ne remercie donc jamais assez la tardive clairvoyance de leur président qui aurait du se rendre compte bien avant qu’un lézard rose ne fait pas rêver grand monde. A leurs crédits un soft moyen quant même Verytex.

Image
Dimension Force : la chronique assassine de David dans son dossier Un shmup, une daube reflète bien l’ampleur des dégâts.

Image
Cosmic Epsilon : Du rose partout, un maniement catastrophique et une laideur poilante. A essayer nan je rigole !


Seta : Pourquoi tant de haine ?

Fondé en 1985 cette compagnie du pays du soleil levant connut un destin tragique comme beaucoup de cette époque et la crise mondiale économique de 2009 emporta celle-ci. Développeur en arcade, créateur également de son propre système Aleck 64 basé sur l’architecture de la N64 et du SSV système (Sammy, Seta, Visco). Inclure cette compagnie dans les éditeurs de la honte paraitra peut être curieux pour certains mais vraiment pas pour moi. Ce qui fera peut être polémique sera leur série des Twin Eagles. Mais à part un gameplay intéressant qui sera repris plus tard pas d’autres éditeurs talentueux (G-Rev par exemple) les softs sont mauvais. Complètement raté avec une réalisation graphique catastrophique, un manque de variétés, une bande son ridicule et j’en passe. Dommage car les idées étaient bien présentes. Pour les deux autres titres de cet éditeurs on va vite tomber d’accord tant leurs nullités est incontestable !

Image
Meta Fox (Arcade) : Dommage le shoot date de 1989 et il y avait déjà mieux dans le début des années 80 -_-. Un clone fourre tout ne gardant que les défauts des illustres classiques old school.

Image
Twin Eagle - Revenge of Joes Brother (Arcade) : Bizarre comme graphisme « digitalisés » avec une bande son magnifiquement raté et un chanteur insupportable.

Image
Twin Eagle II: The Rescue Mission (arcade) : Exactement les mêmes remarques que pour le premier épisode. Bravo pour bien avoir appris de ses erreurs-_-.

Image
Arbalester (arcade) : Admirez moi le ridicule des ses minuscules sprites. En plus les mêmes décors reviennent inlassablement pour un ennui mortel et la musique tape sur les nerfs très vite.

Image
Twin Eagle (Nes) : Une adaptation du pauvre d’un jeu arcade pas vraiment folichon.


Loriciel : Comment devenir un éditeur de la honte…

Cet studio français connut son âge d’or dans les années 80 avec des titres sur micros (« L’aigle d’or » par exemple) et jusqu’en 1990 apposé Loriciel sur un boite de jeu fut souvent gage de qualité. Fidèle à Amstrad la compagnie décida de le suivre dans sa nouvelle aventure, commercialiser sa propre console de salon : L’Amstrad Gx-4000. Loriciel entrepris donc d’adapter son titre Amstrad CPC sur cette machine afin de promouvoir la puissance de cette nouvelle venue sur le marché : Copter 271. Bien mal lui en a pris car en plus d’être un naufrage commercial la Gx-4000 contribua à enfoncer Loriciel dans une triste faillite, une année après la sortie du titre ! Editer un shoot de cet acabit révèle être de la folie pure et du suicide commercial tant le soft demeure risible en tout point. Une chute ahurissante surtout si on connaît les shoots sympathiques bien que roots de Loriciel (Quasar ou Pulsar 2 par exemple). Pour la petite histoire sachez juste que la cote de Copter 271 du titre dépasse allégrement les 250 euros et que des nombreuses copies pirates circulent…

Image
La même année on trouve RType II sur Atari St ou Final Soldier sur PcEngine…Copter 271 fait vraiment pale figure à coté, tout est catastrophique dans ce titre : lenteur et répétitivité de l’action, maniabilité, laideur, sons immondes. Adieu Loriciel…


Bung : l’éditeur faussement philanthrope

Voici un éditeur (aujourd’hui disparu) assez particulier et singulier. Son activité principale fut de commercialiser un nombre important de périphériques dont la fonctionnalité première était de lire des backs ups. En bonus une liste de supports qui bénéficièrent de la « compétence » de Bung : Nes, Snes, Neo-Geo, Neo Geo Pocket, Sega Genesis, Game Boy, N64. Mais attention ce n’est pas le seul fait d’arme de cette société qui édita aussi des cartouches pirates GameBoy Color. Souvent des adaptations de classiques micros à moindre frais grâce à des concours homebrew ! Je m’explique : chaque année Bung organisait un concours pour des développeurs amateurs. Les gagnants recevaient le privilège de voir leur titre édité. Jusque là l’intention semble louable… Mais avec contrôle qualitatif derrière les softs ressemblaient plus à des bouses qu’autres choses (à quelques exceptions près) et ce concours ne servait donc que d’entourloupe pour commercialiser sans dépenser un rond ! Heureusement tout se paie dans ce bas monde (hmm pas vraiment mais bon…) et fidèle à sa réputation Nintendo pourchassa pendant de nombreuses années cette société et s’associa même avec Sony et Microsoft pour en obtenir la peau (en 2002).

Image
Project X Stream : Une conversion bien foireuse du cultissime titre Amiga.

Image
Apache : Bung recycle les softs des autres pour en faire un étron nauséabond.

Image
Fire gear : Assez injouable et répétitif accompagné surtout par une Bgm insupportable !

Image
Kyn : zzzzzzzzzzzzzzzz….

Image
Moon fighter : Esprit Micro est tu là ? Non pas vraiment mais l’éditeur reste coutumier du fait.

Image
Planet X : Un écran titre bien space pour un shoot ^^

Image
Space debris : Un débris spatial ca c’est certain !

Image
Space faces : Galaga cloné ? Par contre il manque quelques chromosomes à cette Dolly…


On peut quand même reconnaître une qualité à ce genre d’éditeurs : après une partie avec leurs softs on file directe voir Irem, Psikyo, Toaplan, Konami, Technosoft, Capcom, Hudson ou Compile (pour ne citer qu’eux). Et là on ne risque pas d’être déçu car un classique retro restera un hit intemporel à consommer avec délectation.
Voilà la fin de ce petit dossier qui ne peut en aucun cas se targuer d’être exhaustifs, n’hésitez pas à nous faire découvrir des éditeurs aussi légendaires.
Dernière édition par Trizeal le 07 Juil 2011, 19:18, édité 4 fois.
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar Hydeux » 22 Oct 2010, 17:08

Aaaaaaaah !
Vivement ce soir que je lise ça en détails !
"Vous n'avez aucun nouveau message."
Avatar de l’utilisateur
Hydeux
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 8047
Inscription: 28 Sep 2010, 19:15

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar Sp!nz » 22 Oct 2010, 18:01

Je confirme , US Gold a massacré la licence Strider...

Heureusement pour nous Capcom a reprit les commandes pour sortir l'unique Strider II qui se devait d'exister (et que j'ai choppé chez Mak-Japan :P)

Gulf War 2 (Arcade) : L’impérialisme américain revisité par Comad, nul pour la technique et à gerber idéologiquement parlant.


Je suis entièrement d'accord

Quant à Air Attack , le background est digne des clones de Sims qui font l'objet de publicités en France , l'horreur en somme

Sp!nz retourne savourer cette article
Image
Sp!nz
Sous Blister
 
Messages: 24
Inscription: 16 Oct 2010, 17:31
Localisation: Japon

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar plasticXO » 22 Oct 2010, 20:48

Il a l'air bien drôle ce dossier ! Merci pour ce temps passé à grincer des dents devant ton écran.

Comad et Dooyong, tu es sur que ce ne sont pas des éditeurs de Nord Coréen ? Parce que arriver à ce résultat avec des ZX 81, ce serait une vrai prouesse :D :D :D . Je crois qu'ils sont au Spectrum en Corée du Nord maintenant.

Et Play Grils 2, avec un nom pareil ! C'est peut-être plutôt Girls non ? Sinon c'est immense.
Image Warrior starving for stimuli
Avatar de l’utilisateur
plasticXO
Master of Shmuppet
 
Messages: 896
Inscription: 11 Oct 2010, 10:57

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar Loïc » 22 Oct 2010, 21:02

et merci encore pour ce très bon dossier !
et j'ai tout lu :D
Avatar de l’utilisateur
Loïc
Master of Shmuppet
 
Messages: 521
Inscription: 10 Oct 2010, 23:08
Localisation: Louviers (27)

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar Hydeux » 22 Oct 2010, 21:10

(Je me suis permis de retoucher un poil la mise en page)

Il s'agit bien de Play Girls 2 chez Hot-B, PlasticXO a raison. (Du coup, j'ai édité ça !)

J'adore ce genre de dossier : ça c'est du jeu inconnu de quasiment tout le monde, et y'a de la bonne poilade en perspective pour qui veut passer une soirée cool avec un pote shmuppeur !

Mon passage préféré :
un concours fut organisé afin de gagner la somme de 104 000 $ (quand même !) sur le jeu de la compile Ooze. Mais personne ne remporta ce prix… En fait des bugs graphiques empêchaient de terminer le stage du concours

:D :D :D
"Vous n'avez aucun nouveau message."
Avatar de l’utilisateur
Hydeux
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 8047
Inscription: 28 Sep 2010, 19:15

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar David » 22 Oct 2010, 22:15

Merci pour ce compte-rendu bien détaillé ! Je ne connaissais pas tous ces éditeurs, mais j'en ai croisé quelques uns en fouinant dans mon romset Mame. Concernant Tiertex / US Gold, c'est fou ce que nos Amiga et ST n'ont pas été gâtés. C'était vraiment catastrophique.

Avez-vous déjà croisé les PCBs de toutes ces daubes intersidérables ? Ca pourrait être marrant de posséder l'intégrale Comad, non ? (,)
Avatar de l’utilisateur
David
Casual Trentenaire
 
Messages: 479
Inscription: 10 Oct 2010, 16:14

Re: Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 22 Oct 2010, 22:31

Hydeux a écrit:(Je me suis permis de retoucher un poil la mise en page)


Tu as bien fait car je ne maitrise pas tout de ce coté là.

Hydeux a écrit:Il s'agit bien de Play Girls 2 chez Hot-B, PlasticXO a raison. (Du coup, j'ai édité ça !)


Je plaide coupable, une erreur de frappe et de relecture...

J'adore ce genre de dossier : ça c'est du jeu inconnu de quasiment tout le monde, et y'a de la bonne poilade en perspective pour qui veut passer une soirée cool avec un pote shmuppeur !


Ou faire fuir un invité encombrant qui veut s'incruster :D
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar max.faraday » 22 Oct 2010, 22:54

T'as oublié hucast ()
Image
Avatar de l’utilisateur
max.faraday
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 6396
Inscription: 28 Sep 2010, 21:41

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Mikagoldo » 22 Oct 2010, 23:32

Un mot "Chapeau" :D Encore un bien joli dossier à dévoré tranquillou dans son canapé le soir !
Merci :DD
jkghjrljvkldjvkldjsklvj,dvklqjregioreigokfdlmvlmrbiùeb,lq,lmv,ùlm,kfdbqreùpoinbe OK ?????
Avatar de l’utilisateur
Mikagoldo
Master of Shmuppet
 
Messages: 764
Inscription: 10 Oct 2010, 17:56
Localisation: Devant ma borne !!

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar xesbeth » 23 Oct 2010, 01:03

Bon sang alors ce pauvre Hot B n'aura fait qu'un seul shmup intéressant durant son existence....Steel Empire? Enfin relativisons...quand je vois le reste des boitàdaubes, c'est toujours mieux que rien.

en tout cas, super sympa comme dossier! Congrats! :D

D'autres éditeurs de bousins seront ajoutés ou ils sont actuellement au grand complet?
Image
Avatar de l’utilisateur
xesbeth
Membre Actif de la Bande
 
Messages: 1456
Inscription: 10 Oct 2010, 16:36

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Yace » 23 Oct 2010, 09:00

xesbeth a écrit:Bon sang alors ce pauvre Hot B n'aura fait qu'un seul shmup intéressant durant son existence....Steel Empire? Enfin relativisons...quand je vois le reste des boitàdaubes, c'est toujours mieux que rien.

en tout cas, super sympa comme dossier! Congrats! :D

D'autres éditeurs de bousins seront ajoutés ou ils sont actuellement au grand complet?


Hot B a quand même aussi développé le brillantissime Over Horizon sur NES. Rendons à César...
Yace
 

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 23 Oct 2010, 11:02

Yace a écrit:
xesbeth a écrit:Bon sang alors ce pauvre Hot B n'aura fait qu'un seul shmup intéressant durant son existence....Steel Empire? Enfin relativisons...quand je vois le reste des boitàdaubes, c'est toujours mieux que rien.

en tout cas, super sympa comme dossier! Congrats! :D

D'autres éditeurs de bousins seront ajoutés ou ils sont actuellement au grand complet?


Hot B a quand même aussi développé le brillantissime Over Horizon sur NES. Rendons à César...


Sur ! Et n'oublions pas que certains de ces éditeurs n'ont vraiment pas developper que des bouses mais ces titres là si affreux eclipsent souvent les autres..

Et oui d'autres éditeurs de bousins seront rajoutés petit à petit :D
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Hydeux » 23 Oct 2010, 17:21

"Vous n'avez aucun nouveau message."
Avatar de l’utilisateur
Hydeux
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 8047
Inscription: 28 Sep 2010, 19:15

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 22 Nov 2010, 17:52

Ajout de trois éditeurs :D
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Hydeux » 22 Nov 2010, 19:14

Houlà ! ça balance sur DUX !
Et ça me rappelle que je t'avais promis le cd correctif, mais bon... c'est pas ma faute... (x)
"Vous n'avez aucun nouveau message."
Avatar de l’utilisateur
Hydeux
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 8047
Inscription: 28 Sep 2010, 19:15

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 30 Juin 2011, 19:20

Un petit ajout (Loriciel), d'autres suivront bientot (m) .
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Hydeux » 30 Juin 2011, 19:49

Et merci bien !
"Vous n'avez aucun nouveau message."
Avatar de l’utilisateur
Hydeux
Shmuppeur légendaire
 
Messages: 8047
Inscription: 28 Sep 2010, 19:15

Re: Dossier : Les Editeurs de la Honte

Messagepar Trizeal » 07 Juil 2011, 19:18

Un petit tour sur GameBoyColor (') .
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1192
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59


Revenir vers Tests et dossiers

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité