[TEST] Storm Blade (Arcade)

Pour y lire notre indispensable avis !

[TEST] Storm Blade (Arcade)

Messagepar Tonton » 02 Oct 2010, 19:05

Test rédigé par Yace.

Image


Storm Blade
Arcade
Visco
Vertical, 2 players simultanés
1996

Bonjour ou bonsoir messieurs'dames, j'ai résolu cette fois de vous présenter Storm Blade, un shmup pas bien connu d'un éditeur dont la contribution au monde du shoot them up n'est somme toute pas des plus convaincantes, Visco. Certains objecteront quand même et à juste titre que Visco a réalisé Vasara et Vasara 2, ce qui sauve leur honneur...

Mais il n'en sera pas question ici, je laisse à un authentique expert le soin de chroniquer ces deux titres précités et moi je vais après cette parlotte rentrer dans le vif du sujet.

Ce qui caractérise Storm Blade est un classicisme à toute épreuve. Ici, pas d'innovation, pas de touche de génie, non non, rien que très basique, du shmup dans tout ce qu'il a de plus conventionnel. Après avoir choisi son "Gunner" entre quatre protagoniste, on affronte six niveaux ou plutot six missions, et autant pour un second loop qui attendra le joueur par la suite.

Les héros ont chacun leur force et leur faiblesse, ainsi qu'une smart bomb personnalisée. Personnellement je trouve que le pilote Alex est de très loin le plus puissant, mais force est de reconnaitre que tous les personnages se révèlent plaisants à jouer (enfin, hormis le vieux schnoque, qui aurait mieux fait de rester à l'hospice et d'y crever comme bon nombre d'ancêtres qui ont à peine le discernement de voir leur maison de retraite comme l'antichambre de la morgue voire du crematorium). Et voilà comment on se lance dans un jeu qui n'a certes rien de marquant, mais tire justement de son aspect anodin un semblant de fun...

Le jeu est très clairement inspiré de la série des Sonic Wings, le boss de la mission aérienne est d'ailleurs honteusement repompé d'Aero Fighters 2? Ces boss sont tous de même assez originaux tout en restant très classiques, depuis le bateau diagonal en passant par l'avion furtif , le ballet des trois jets et la flotille de la mission 4...Par contre les boss 5 et 6 sont très peu inspirés dans leur design, mais certaines de leurs attaques sont assez esthétiques pour faire oublier ceci...

L'enrobage du jeu est assez déroutant : les décors font très passe-partout voire carrément brouillon, avec une impression d'"expérimental" qui soit laissera songeur, soit vous fera couler les larmes. La bande sonore est assez creuse, alors ne comptez pas sur elle pour vous doper, mais plutot sur les bruitages qui claquent et font très mal ! Tirs et explosions massives sont impeccablement traduits, une des forces de Storm Blade. Tout est très jouable, le jeu est scénarisé et vous enverra casser du tank aux quatre coins du monde. D'ailleurs, le scénario vous reserve une surprise sur les deux derniers stages, je ne vous en dis pas plus...

Et je vous le dis, vous n'aurez aucune difficulté à voir ces deux derniers stages. Car la principale caractéristique, et qui fait de Storm Blade un jeu vraiment étonnant, est sa dérangeante, sa saugrenue, en bref son inqualifiable facilité. Exit les Raiden IV, DDP DOJ, Dragon Blaze et autres P 47 Aces, ici il faut vraiment le vouloir pour ne pas boucler le premier loop après guère plus de 7/8 tentatives. Les niveaux sont courts, prévisibles, jamais surchargés et seuls certains des boss pourront vous ralentir quelque peu. Et même si les trois premiers levels sont aléatoires, ça ne change pas grand chose...
Soyons juste : le dernier stage est parfois un peu irritant, mais en l'entreprenant avec toutes ses vies et quelques bombes, c'est une affaire conclue avant même d'avoir pu lire le contrat !Alors oui, je l'affirme haut et fort, Storm Blade c'est du tout cuit servi sur un plateau.

Pour preuve, en y rejouant comme ça, pour me refaire une idée avant de vous livrer/soumettre/inculquer/offrir/infliger cette review, et sans faire plus attention qu'à l'accoutumée, est venu le no miss du loop 1 pour finalement achever mon run sur le boss du level 2-6 avec un peu plus de 2,5 M au score...Et le tout sans réelle souffrance, sans véritable pression...Alors pour lui rehausser un peu sa cote d'interêt, je ne saurais que trop vous proposer/recommander/enjoindre/ordonner d'aller faire un petit tour dans les dip switch et de monter un peu le niveau de difficulté, faute de quoi vous risquez vraiment de vous prende la barbe ...Pour faire une comparaison, je dirai qu'il est plus ardu de passer le stage 3 d'un shmup de chez Cave ou Psikyo que de finir le loop 1 de Storm Blade. En hard c'est quand même plus sérieux même si le terme "hard" est encore exagéré.

Et l'émulation imparfaite laisse un glitch latéral gauce à l'écran à partir du stage 3. Un peu chiant mais guère gênant en vérité.

Je termine par une grille de notation comme c'était de coutume au temps de Player One et de Super Power (les mags de ma jeunesse..jeunesse qui me manque toujours plus au fur et à mesure que je m'en éloigne, c'est à dire à chaque jour qui passe) :


En résumé
STORM BLADE
[left]
GRAPHISMES 50%
Un petit je ne sais quoi d'inhabituel qui plaira ou laissera dubitatif, j'avoue faire partie de la seconde catégorie.
ANIMATION 77%
Rien de bien spectaculaire mais l'ensemble demeure convenable. Certains boss sont bien animés cependant.
MUSIQUE 40%
Des thèmes creux et peu incitatifs. Déception.
BRUITAGES 90%
Par contre là on tape dans le très bons. Ce contraste musique/effets sonores et assez saisissant et étrange...
JOUABILITE 80%
Tout répond bien. Un gameplay un peu batârd quand même.
DIFFICULTE 35%
De ce coté-là, c'est un shmup vraiment unique.
DUREE DE VIE 50%
A condition de jouer en hard...
VARIETE 65%
Les niveaux se suivent et restent classiques. Quelques moments intéressants comme l'arrivée des boss...
PLAYER FUN 70%
Il y a un petit quelquechose d'attachant dans ce jeu, même si je ne sais pas vraiment quoi, peut-être le côté sympathique des personnages...


INTERET 60%
Sans être une catastrophe, Storm Blade est loin d'être un indispensable, ce jeu fait l'effet d'une redite, d'une nouvelle déclinaison des bases mêmes du shmup sans rien apporter de plus. On a l'impression que les concepteurs ont programmé ce titre juste pour s'entrainer à développer du shmup, mais sans la moindre ambition. Un jeu qu'on oublie assez vite mais qui a certaines qualités qui lui épargnent le broyeur à ordures.
Image
MK a écrit:"Si Faraday aime bien, c'est que ça sent le purin"
Avatar de l’utilisateur
Tonton
Pretty pretty pretty good
 
Messages: 4468
Inscription: 28 Sep 2010, 13:16
Localisation: Paris

Revenir vers Tests et dossiers

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité