Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

News et actus sur les shmups, et rien que les shmups !

Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar nephiston » 13 Oct 2016, 17:47

hello tout le monde.
N'ayant que trés peu de temps à consacrer au web en ce moment, je profite d'un petit créneau pour vous faire un retour sur la Comiket 90 et l'évolution de la scène Doujin.

https://www.youtube.com/watch?v=vyoYZCf708Y
Avatar de l’utilisateur
nephiston
Baby Shmuppeur
 
Messages: 127
Inscription: 13 Déc 2015, 17:36

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar Trizeal » 13 Oct 2016, 21:30

Yeah je vais mater ca demain avec plaisir !
Merki (m)
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1166
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar uberwenig » 14 Oct 2016, 17:27

Un grand merci à toi, Phistyphystoux! pouceair

J'ai maté la vidéo cette nuit, et non seulement c'est cool de pouvoir avoir des nouvelles d'une zone du shmup qui est malheureusement très peu relayée, mais en plus, j'ai bien aimé ton analyse des enjeux de la scène doujin, et le problème que représente la distro sur Steam, épée à double tranchant, et en dématérialisé en général.

Complètement d'accord avec toi sur la relation à l'objet, aussi.
Notre coup de gueule dans le podcast concernait vraiment les Connards avec un grand C, comme disait Lio, qui oeuvrent pour une surenchère en créant le manque, en achetant toutes les éditions d'un doujin par exemple auprès du créateur du jeu pour ensuite les revendre un rein sur Ebay, par exemple.
Tant que l'amour du jeu prime sur l'amour de l'objet (ou que les deux sont liés, sans que le jeu en pâtisse), kein problem :D !

Le travail de la scène Doujin (comme tu nous l'as confirmé avec la photo du packaging made in Artesneit^^) est un travail de passion, voire d'amour pour certains.
Du coup, la boite de jeu a une dimension artisanale, voire artistique, et sort du coté fonctionnel des jeux produits en masse.
Je tenais à repréciser, au cas où le doute subsisterait : il n'y a aucun mal à être collectionneur ni à aimer les jeux en version physique, aimer l'objet (à plus forte raison s'il est beau, bien foutu, fignolé).

Allez mater la vidéo, les gens! (m)
Call me Golden Pigeon (m)
uberwenig
Membre Actif de la Bande
 
Messages: 1367
Inscription: 02 Mai 2013, 06:05
Localisation: Pas loin de Metz

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar nephiston » 15 Oct 2016, 04:23

J'ai maté la vidéo cette nuit, et non seulement c'est cool de pouvoir avoir des nouvelles d'une zone du shmup qui est malheureusement très peu relayée, mais en plus, j'ai bien aimé ton analyse des enjeux de la scène doujin, et le problème que représente la distro sur Steam, épée à double tranchant, et en dématérialisé en général.


Merci d'avoir matté ma vidéo et surtout d'avoir apprécié son contenu. (m)

Complètement d'accord avec toi sur la relation à l'objet, aussi.
Notre coup de gueule dans le podcast concernait vraiment les Connards avec un grand C, comme disait Lio, qui oeuvrent pour une surenchère en créant le manque, en achetant toutes les éditions d'un doujin par exemple auprès du créateur du jeu pour ensuite les revendre un rein sur Ebay, par exemple.
Tant que l'amour du jeu prime sur l'amour de l'objet (ou que les deux sont liés, sans que le jeu en pâtisse), kein problem :D !


Completement d'accord avec toi. Ce genre de mec je les appels les raffleurs, et c'est en partie à cause de ce genre de mec que j'ai arrêté de collectionner du retro et de trainer en brocante, car je suis sure que la plupart ne sont même pas des joueurs. Le pire c'est que les mecs sont rusés, à faire style que c'est des darons qui vendent les trucs de leurs gosses apres un vide grenier, mais tu te rend vite compte que c'est un stand maquillé, sans parler des mecs qui vendent en masse sur leur stand avec des cartouches qui ont pris le soleil etc... Dfacon jouer sur un support d'origine c'est cool, surtt quand tu as la fibre nostalgique, mais vendre ses couilles pour un soft qui peu se chopper sur le net en 5mn non merci. Mais le pire dans tt ca je pense que c'est même pas les mecs qui spéculent, c'est ceux qui achete...si on veux qu'il y ai un desintere de la part de ses raffleurs ben faut pu acheter.... )--(

Le travail de la scène Doujin (comme tu nous l'as confirmé avec la photo du packaging made in Artesneit^^) est un travail de passion, voire d'amour pour certains.
Du coup, la boite de jeu a une dimension artisanale, voire artistique, et sort du coté fonctionnel des jeux produits en masse.
Je tenais à repréciser, au cas où le doute subsisterait : il n'y a aucun mal à être collectionneur ni à aimer les jeux en version physique, aimer l'objet (à plus forte raison s'il est beau, bien foutu, fignolé).

Allez mater la vidéo, les gens! (m)


Ne t'inquiete pas j'avais trés bien compris ou tu voulais en venir, et je pense qu'on a la même vision des choses. Le démate c'est pratique, c'est rapide et accessible, mais merde si je veux une version bôite j'y ai droit c'est pas un crime....Enfin quoi je me posé pas ce genre de questions quand j'acheté des jeux sur master system quand j'étais gosse. :D
Avatar de l’utilisateur
nephiston
Baby Shmuppeur
 
Messages: 127
Inscription: 13 Déc 2015, 17:36

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar Trizeal » 16 Oct 2016, 13:50

J'ai enfin peu l’écouter !
Alors très intéressante analyse sur le démat' notamment le fait que Steam vampirise désormais la scène doujin (excepté un shump de genre hentai ou erotico gore comme tu le soulignes si bien). Et effectivement les conséquences pour la sortie en boite deviennent problématiques pour ceux qui aiment avoir une belle jaquette et un bel objet...Et par contre j'avoue avoir certains doujins plus cher en démat' qu'en boite c'est quant même incroyable (o_0) .
Et tu soulignes un point occulté également ben sans la boite difficile de jouer avec un pote...(même si faut être franc on a pas tous des potes fan de shump autour de nous^^)
Bref excellent avis de la part d'un spécialiste de la scène doujin pouceair .
Merci !
Trizeal
Chef D'espadrille
 
Messages: 1166
Inscription: 11 Oct 2010, 15:59

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar plasticXO » 17 Oct 2016, 15:43

Merci pour tes impressions, intéressant à écouter.
Je ne suis pas du tout spécialiste du Doujin, mais c'est triste de constater que les 2 virus qui frappent les shmups depuis 2 ou 3 ans, à savoir la spéculation et la dématérialisation atteint le dernier cercle des passionnés.

Si je me suis un peu écarté du shmup ces derniers temps, c'est principalement par mon écœurement des pratiques de reventes des soit disants "fans" de shmup. L'inflation des prix, légitimée par la soit disant loi de l'offre et de la demande... Bullshit. Que des faux-culs qui flairent la bonne affaire et attendent leur tour pour revendre.

Sauf qu'aujourd'hui, les seules valeurs qui régissent le monde sont l'immédiateté, le nombrilisme, la hype, l'argent, le jetable. Bref, peu ou pas d'espoir de revenir en arrière selon moi.

Et comme tu le dis si bien, même nos bonnes vieilles braderies sont arpentées par des rapaces à l'aube, flairant la bonne charogne qu'ils vont pouvoir dépecer rapidement pour se ruer sur leur site eBay quelques heures plus tard.

Et il ne faut pas oublier que tout ça vient de ces mêmes charognard qui soit disant aiment le Japon, enfin surtout pour la plus-value qu'ils peuvent faire après avoir dévalisé les magasins nippons pour revendre en France à prix d'or. Les Japonais ont vite compris qu'il fallait pas qu'on les prennent pour des buses et les prix ont monté. La loi de l'offre et de la demande pénurie organisée de l'offre.

Une belle bande de faux-culs quoi.

Allez, je vais aller me calmer en retournant dans ma caverne.
Image Warrior starving for stimuli
Avatar de l’utilisateur
plasticXO
Master of Shmuppet
 
Messages: 896
Inscription: 11 Oct 2010, 10:57

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar kibo » 19 Oct 2016, 16:51

On fait tous le même constat de trentenaire blasé par le retro et l'arcade. j'en peux plus des tarifs actuels!
Je propose donc des tarifs entres membres SEA.
Avatar de l’utilisateur
kibo
Casual Trentenaire
 
Messages: 422
Inscription: 11 Oct 2010, 10:06
Localisation: Creil ( RER D )

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar DCS » 07 Mars 2017, 00:02

J'ai toujours pensé que Steam et la démat' c'est le Mal.
Steam, c'est le fin du fin du capitalisme diabolik, on te vend du vent à prix très discutable. T'es même pas propriétaire (j'aime pas ce mot) de ce que tu achètes, comme le dis Nephiston, plus rien ne peut circuler sous le manteau, bref si ça permet aux développeurs, auteurs de "mieux" en vivre tant mieux, mais j'ai un doute. (semblerait que Steam aime bien le fric).

Pour ce qui est des collectionneurs, chacun choisira, mais si c'est juste l'aspect mercantile qui est visé, c'est un peu à gerber.
Merde je suis un vieux con et tout fout le camp
Avatar de l’utilisateur
DCS
Sous Blister
 
Messages: 84
Inscription: 08 Août 2016, 11:14
Localisation: Lille

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar TOMaplan » 07 Mars 2017, 16:24

DCS a écrit:J'ai toujours pensé que Steam et la démat' c'est le Mal.
Steam, c'est le fin du fin du capitalisme diabolik, on te vend du vent à prix très discutable. T'es même pas propriétaire (j'aime pas ce mot) de ce que tu achètes, comme le dis Nephiston, plus rien ne peut circuler sous le manteau, bref si ça permet aux développeurs, auteurs de "mieux" en vivre tant mieux, mais j'ai un doute. (semblerait que Steam aime bien le fric).

Pour ce qui est des collectionneurs, chacun choisira, mais si c'est juste l'aspect mercantile qui est visé, c'est un peu à gerber.
Merde je suis un vieux con et tout fout le camp



Agreed.

M'enfin je pense que les STG indés "for real" ont quand même plus de légitimité à passer systématiquement par Steam et même le démat au sens encore plus large, comparé à des trucs genre Darius ou Battle Garegga collector PS4 si tu me suis...et puis bon faut voir qu'on parle Shmup, donc niche, et dans ces conditions tout est quand même bon à prendre. Je suppose du moins.
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1265
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar DCS » 07 Mars 2017, 22:52

TOMaplan a écrit: ...quand même bon à prendre. Je suppose du moins.
je suis un peu d'accord avec ton analyse, cependant il y a quelques aspects qui m'interpèlent.

Je vois pas pourquoi le Doujin serai plus pertinent sur des platteformes comme Steam, qu'en version boite, l'argument de la "niche" me gène.
Je te ferai un parallèle avec un groupe de musique (inconu) qui fait un album, puis un petit concert dans une salle MJC ou un petit bar ; et bien c'est plutôt sympas après le concert, sur le coin d'une table, de pouvoir acheter pour quelques euros leur CD; souvent très « artisanal » mais voilà, c’est le charme du truc. Et on sait qu'on ne trouvera jamais ce CD chez un quelconque revendeur. (c'est ça la vraie scène underground).

Pour la scène Doujin, la démarche est la même. Exemple : j’aime beaucoup ce que j’ai vu de Pawarumi, maintenant si il ne sort qu’en démat’ je ne l’achèterai certainement pas.
De plus, Steam se fout totalement, du fait que ce soit une niche, un Doujin ou non, c’est juste le rapport prix de l’octet hébergé sur le potentiel d’attractivité et d’achat qui les intéresse.

Les titres « encombrants » seront éjectés de Steam et point final. Et c’est là ou je te dis, qu’est ce qui t’empêche de ressortir ta vieille NES et te faire un Life Force comme à l’époque ?
- et je te répondrai certainement pas Steam.

C’est comme mettre un vinyle sur une platine, ok le son craque, il faut retourner l’animal pour se faire la face B, mais qu’est ce que c’est beau et qu’est ce que c’est bon (et j’emmerde le mp3)
Voilà je ne défendrai pas Steam, et je m’en détournerai le plus possible, désolé.
Avatar de l’utilisateur
DCS
Sous Blister
 
Messages: 84
Inscription: 08 Août 2016, 11:14
Localisation: Lille

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar TOMaplan » 08 Mars 2017, 13:11

bon déjà j'ai pas parlé de pertinence mais de légitimité.
M'enfin ça change pas grand chose à ce que je vais essayer de décrire, je me sens obligé de le faire puisque tu es visiblement passé à coté du cœur de mon propos :
le démat, quoi qu'on en pense ça permet de donner accès à des milliers de joueurs à plein de titres qui seraient restés dans une logique de distribution autrement très localisée.
Alors oui "le démat c'est le mal", je préfère largement pouvoir avoir une copie physique d'un jeu aussi, mais c'est parce que je suis collectionneur dans l'âme, comme toi visiblement...ce qui représente un des autres sommets de la folie mercantile, hein.
(go)

Ne confond pas : le doujin comme l'entends et le "vis" Nephiston rentre certainement dans le cadre que tu décris, parce que c'est un passionné de cette branche indépendamment de toute autre considération ; mais la je parle "Shmup indé", donc niche (WARNING! Huge Nuance Approaching!) qui tente de se démocratiser vers le grand public.

Prends un titre comme Space Moth DX par exemple : perso je n'ai aucun titre sur PC, et je commence à peine à utiliser des émulo, mais j'ai failli tenter l'expérience car il est dispo facilement de n'importe où pour genre 1euro, sur un coup de tête j'aurai pu craquer.

S'il avait fallu se pointer devant le garage du dev ou simplement devoir faire l'effort de faire une demande écrite pour acheter un pauvre verbatim du jeu, ça ne m'aurait pas intéressé davantage, je dirai même que ça m'aurais probablement coupé l'envie de m'y essayer : parce que perso, les Shmups amateur ça reste du boulot amateur à mes yeux et je ne ferai aucun effort pour m'y essayer, il est donc heureux d'avoir une plateforme qui propose ceci de façon pratique et vers le plus grand nombre.
Alors imagine toi le casu lambda, même légèrement porté sur les jeux arcade : il s'en battra les couilles avec panache, des copies physique de doujins. Seuls quelques passionnés sont la cible de ce genre de démarche ; et moi je souhaiterai que le Shmup redevienne populaire, pas qu'il se radicalise encore plus au sein de sa niche.

Image


CQFD.


(ce qui empêche la majorité des gens de ne pas utiliser d'émulateur ou de console virtuelle via la WII pour jouer à Lifeforce Famicom ? le prix de la console et de la cartouche de jeu.
Et aussi le fait que le portage Famicom est tellement facile/pratiquement sans ajouts exclusifs comparé à l'arcade qu'il ne présente à mon avis que peu d’intérêt, dans les Konami portés sur 8bits c'est un des moins bons exemple à mon avis.
Je conseille d'y jouer sur Saturn ou Playstation via la compilation "Salamander DX pack")
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1265
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar gekko » 09 Mars 2017, 21:36

Amen, le colonel à tout dit.

Par contre je dois avouer que lire cette échange me fait sourire, alors que nous sommes à une époque où le vinyle fait un retour en force et qu'on peut retrouver énormément de jeux "indépendant" dans son hypermarché. ^^


TOMaplan a écrit:M'enfin je pense que les STG indés "for real" ont quand même plus de légitimité à passer systématiquement par Steam et même le démat au sens encore plus large, comparé à des trucs genre Darius ou Battle Garegga collector PS4 si tu me suis.


Plz. Les mecs qui se plaignent que Darius Burst CS coûte 50€ en démat', alors que c'était les premiers il y a encore cinq ans à débourser le double pour le dernier jeux CAVE sur X360 en version Limité avec le mode inédit uniquement inclus dans les first-print feat 20€ de plus en frais de port pour l'avoir le plus rapidement possible sans se faire gauler par la douane. Image

DCS a écrit:De plus, Steam se fout totalement, du fait que ce soit une niche, un Doujin ou non, c’est juste le rapport prix de l’octet hébergé sur le potentiel d’attractivité et d’achat qui les intéresse. [...] Les titres « encombrants » seront éjectés de Steam et point final.

Aucuns jeux est supprimé du catalogue de Steam pour une question de place. La seuls fois où des jeux sont dé-listés du service de Valve c'est quand il y a des problèmes de droits sur des licences tiers (OutRun Coast 2 Coast, Virtua Tennis 4, etc) ou pour des jeux très douteux comme ceux de Digital Homicide.

Et puis 40% des jeux disponible sur Steam sont sortie en 2016 dont beaucoup de croûtes dans le lot, à mon avis ils s'en fichent du rapport octets/CA. ;)

DCS a écrit:C’est comme mettre un vinyle sur une platine, ok le son craque, il faut retourner l’animal pour se faire la face B, mais qu’est ce que c’est beau et qu’est ce que c’est bon (et j’emmerde le mp3)

Le mp3 (surtout extrait de Youtube) c'est de la merde, seul le FLAC et le .mp3 à 320kb/s je respecte. (''')
Avatar de l’utilisateur
gekko
Shmupcasteur
 
Messages: 2476
Inscription: 10 Oct 2010, 19:25

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar TOMaplan » 10 Mars 2017, 02:10

gekko a écrit:Amen, le colonel à tout dit.


J'te le fais pas dire mon Gekko :p

:DD

gekko a écrit:Par contre je dois avouer que lire cette échange me fait sourire, alors que nous sommes à une époque où le vinyle fait un retour en force (...)


Oh! L'erreur bien grasse qui tache!
J'my connais un minimum, en vinyl. C'est un peu mon domaine de prédilection.
D'ailleurs petite pub pour mes potes artisans de la matière vinyl du Scratch Bandits crew, allez les voir en tournée (très visuel en concert, un véritable jeu de scène en mode scratcheur tout azymuth de l'espaaaaace) voir leur commander un vinyl / un flac officiel, ils le méritent amplement :









Et donc, à part une poignée de hipsters à la con qui achètent 3 vinyls de Zaz (quelle époque) pour les mettre en évidence dans leur loft post-indus pour épater la galerie, je te garanti que le retour en force du vinyl n'existe pas réellement.
Tout au plus il y a des sorties confidentielles (de l'ordre de quelques milliers d'exemplaire pour les plus gros artistes du moment, c'est dire) qui ne font que prendre la place des pressages avant dédiés au dj-ing, maintenant quasiment intégralment passé sur système purement numérique.
Les studio de gravure pour vinyl il y en a peu, il ne subsiste que les gros studio en Hollande et Angleterre et presser un vinyl est de nos jours TRES onéreux.
Et puis bon, les process de prod informatisés ne sont de toute façon pas pensé pour être pertinent sur format phono.

Alors hein! (^)
Mais évidemment je reconnais que c'est perçu comme swagg, le fait de dire qu'on écoute du son sur format vinyl. Trop anti conformiste / retro mon cul quoi. En ce sens t'as pas tort.



gekko a écrit:
TOMaplan a écrit:M'enfin je pense que les STG indés "for real" ont quand même plus de légitimité à passer systématiquement par Steam et même le démat au sens encore plus large, comparé à des trucs genre Darius ou Battle Garegga collector PS4 si tu me suis.


Plz. Les mecs qui se plaignent que Darius Burst CS coûte 50€ en démat', alors que c'était les premiers il y a encore cinq ans à débourser le double pour le dernier jeux CAVE sur X360 en version Limité avec le mode inédit uniquement inclus dans les first-print feat 20€ de plus en frais de port pour l'avoir le plus rapidement possible sans se faire gauler par la douane. Image


Mais, mais, mais...tu parles pas de moi quand même? (o_0)

J'ai jamais couru après les Cave ni sur quelque collector que ce soit. Le seul Cave que j'ai payé (3x) plus que 30 belins c'était MMP/PS il y a à peine quelques mois, et c'était uniquement parce que je l'ai voulu sur le tard, donc "pas le choix" quoi.
D'ailleurs il y a 5 ans je reprenais tout juste gout au gaming, et comme vous le savez je n'ai pas commencé par la porte danmaku.

Et ne bluff pas steuplé, le Darius à 50 boules il s'est vite transformé en Darius à 100++ boules pour la majorité de la team Golden Pigeon!!
(en plus je parlais du Darius original - et non du CS - en edition collector de la loose la, celui à 130 boules avec l'OST complete mais en fait pas vraiment)
:mrgreen:
Dernière édition par TOMaplan le 21 Mars 2017, 13:19, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1265
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar gekko » 10 Mars 2017, 09:00

TOMaplan a écrit:Oh! L'erreur bien grasse qui tache!
J'my connais un minimum, en vinyl. C'est un peu mon domaine de prédilection.


Ma méconnaisance étalé au grand jour, comme quoi il faut pas se fier aux petits bacs avec des vinyls de Pink Floyd et Mickael Jackson dans les Carrefour, Fnac et Culture

TOMaplan a écrit:Mais, mais, mais...tu parles pas de moi quand même? (o_0)

Long de moi l'idée, cependant avec ce craquage Yagawesque tu pourrais intégrer l'équipe des Golden Pigeon. ^^

TOMaplan a écrit:Et ne bluff pas steuplé, le Darius à 50 boules il s'est vite transformé en Darius à 100++ boules pour la majorité de la team Golden Pigeon!!
(en plus je parlais du Darius original - et non du CS - en edition collector de la loose la, celui à 130 boules avec l'OST complete mais en fait pas vraiment)
:mrgreen:

Je plaide coupable et autant pour moi. Image
Avatar de l’utilisateur
gekko
Shmupcasteur
 
Messages: 2476
Inscription: 10 Oct 2010, 19:25

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar uberwenig » 10 Mars 2017, 10:07

Ah, pas d'accord pour le Vinyle, mon kolonel!

Je ne remets pas en cause ton expertise, loin de moi cette idée, mais je pense que tu as une vision partiale/partielle de la chose, probablement se faisant l'écho de tes goût plutôt éclectiques ^^ .

Néanmoins (bite en plus) (ça faisait longtemps), le retour "en force" du vinyle (en force est un peu...fort comme terme, justement^^) ces quinze dernières années est difficilement contestable.

Et il y a un retour du vinyle, crois-moi, les labels indépendants en pâtissent d'ailleurs beaucoup, se retrouvant à galérer sur des listes d'attente pour presser leurs petits tirages à 500-2000 exemplaires parce que des artistes plus "bankable" occupent l'espace de production de nos galettes favorites!

Je vais faire du burvocentrisme car musicalement, je ratisse relativement large, mais plutôt dans les marges, j'avoue.
La TRES GRANDE majorité des groupes que j'écoute privilégient les sorties en vinyle, au détriment du CD. L'intégralité de mes connaissances dans la scène "underground" sortent du vinyle.
Les rééditions massives de groupes plus ou moins obscurs, du rock psychédélique façon Red Krayola ou CA Quintet au Krautrock des familles (Amon Duul, Ash Ra Temple, Kraftwerk, Neu...etc) est régulièrement réédité en vinyle.
Et la plupart des gros trucs ont leur pendant vinyl, que ce soit pour les 3 bobos qui vont l'exposer pour se la péter ou pour les mélomanes qui préfèrent la chaleur au détriment de la précision.

Le DJing est effectivement en phase de se digitaliser, mais l'essors du vinyle d'il y a une 15aine d'années, concernant le mainstream, ne me semble pas s'être tari (il n'a pas "explosé" non plus, certes).
Et un pendant non négligeable de la musique produite continue de privilégier le vinyle.
Pour de vrai.

Et pour DBCS, nous allons bientôt rétablir la vérité sur le bousin et stopper une fois pour tous le DLC-bashing (ou pas :D ).
Reste que, que l'on y adhère ou pas, DBCS est peut-être le seul shmup à avoir osé un modèle économique alternatif réussissant à s'imposer dans l'écosystème "mainstream" du jeu vidéo. Et l'arrivée des éditions physique après coup est peut-être une conséquence du succès sur Steam, et non (uniquement) une volonté d'exploiter le filon jusqu'au bout...(oui, je sais, je suis naif) (et mon surnom est Golden Pigeon, quand même, rappelons-le :') )
Call me Golden Pigeon (m)
uberwenig
Membre Actif de la Bande
 
Messages: 1367
Inscription: 02 Mai 2013, 06:05
Localisation: Pas loin de Metz

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar TOMaplan » 10 Mars 2017, 12:18

gekko a écrit: comme quoi il faut pas se fier aux petits bacs avec des vinyls de Pink Floyd et Mickael Jackson dans les Carrefour, Fnac et Culture


Faut surtout pas les acheter, à 25 boules la copie DE RE EDITION alors que les originaux en parfait état se négocie autour de 6 boules. Pour le cas MJ hein, les Pink Floyds et tout ce qui est rock'n'roll / rock prog. / britpop ça vaut souvent bien cher en original.
(bon y a aussi l'argument du pressage 180g "audiophile", mais vu que ça part souvent d'un principe de remaster numérique traduit sur format analogique, l’intérêt est très discutable. Le vinyl lui même est plus solide et ne voilera pas si mal rangé pendant plusieurs mois d'affilés, rien de plus)



gekko a écrit:
TOMaplan a écrit:Mais, mais, mais...tu parles pas de moi quand même? (o_0)

Long de moi l'idée, cependant avec ce craquage Yagawesque tu pourrais intégrer l'équipe des Golden Pigeon. ^^


On a tous quelque chose en nous de Tennessee. (;)




@Uberwing le terrible :

Bah oué, c'est exactement ce que je décrit donc, et c'est pas ça un retour en force.
Le CD est bien sur mort avec l’avènement du mp3, et le vinyl feint de reprendre sa place : dans les faits, on parle de pressages si confidentiels que c'est comme si tu parlais de retour en force du Shmup en se basant sur l'époque actuelle, sous pretexte qu'il y a maintenant des milliers de Shmup indé à dispo sur Steam.
Les groupes musicaux indé dont tu parles, ils font leur beurre avec LA SCENE, pas avec la vente de vinyl. C'est un plus, pour faire plaisir aux fans m'est avis, rien de plus.


Donc, un sursaut qui s'adresse à une poignée d'hipsters, et dans une moindre mesure à quelques passionné de musique vieillissant pouvant s'y retrouver. (et pour eux, donc nous, c'est cool ça je dis pas.)
Sauf que contrairement au Shmup, y a à peu près zéro chance que l'industrie musicale reparte dans le support physique.


(n'oubliez pas, une platine vinyl ça se monte pas en autoradio et ne s'emporte pas à la plage. C'est pas transportable. Je le sais, j'ai essayé quand j'étais plus jeune :p)
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1265
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar nephiston » 10 Mars 2017, 13:58

Hello tout le monde

Pour en revenir au sujet du Doujin game, je pense que vous n'avez pas trés bien compris le fond de ma pensée.

Je n'ai rien contre steam et le démat en générale. Je fais partie de ces mecs qui ont pas loin de 500 jeux sur steam et pour tout vous dire j'étais deja sur steam avant même qu'ils ne vendent des jeux dessus juste pour pouvoir profiter de counter strike 1.6 c'est vous dire si j'ai adopté le truc vachement tôt.

Je ne suis pas un fétichiste de l'objet non plus, si j'achête mes jeux versions boite c'est pour le côté pratique ou lorsqu'il n'y a pas de version alternative.

Là ou je voulé en venir dans la vidéo c'est que je veux avoir le choix du support.
Si les jeux pouvais sortir en démat et en bôite tout le temps se serait royal pour moi.
Dans l'idée je pense que les deux peuvent fonctionner ensemble et je ne voix pas pourquoi un support devrait en tuer un autre. A titre d'exemple avant le mp3 le CD et la K7 cohabité trés bien.

A l'époque ou j'ai ouvert mon site sur le doujin game c'était vraiment dans le bute d'aider à le démocratiser part chez nous et steam effectue cette tâche à merveille donc je n'en suis que heureux, mais le coté abandon d'un support physique pour le tout numérique alors que les ventes ne seraient que complémentaires et non conccurentielles cela me provoque une énorme souffrance dans mon trou du cul.
Avatar de l’utilisateur
nephiston
Baby Shmuppeur
 
Messages: 127
Inscription: 13 Déc 2015, 17:36

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar uberwenig » 11 Mars 2017, 01:00

TOMaplan a écrit:
Bah oué, c'est exactement ce que je décrit donc, et c'est pas ça un retour en force.
Le CD est bien sur mort avec l’avènement du mp3, et le vinyl feint de reprendre sa place : dans les faits, on parle de pressages si confidentiels que c'est comme si tu parlais de retour en force du Shmup en se basant sur l'époque actuelle, sous pretexte qu'il y a maintenant des milliers de Shmup indé à dispo sur Steam.

(n'oubliez pas, une platine vinyl ça se monte pas en autoradio et ne s'emporte pas à la plage. C'est pas transportable. Je le sais, j'ai essayé quand j'étais plus jeune :p)


Et mon mange disque rouge de ma jeunesse alors, t'en fais quoi :-(( !!!

Plus sérieusement, je ne suis toujours pas vraiment d'accord avec toi pour le vinyle.

Il ne feint pas de reprendre sa place, il la maintient.

Parce qu'il faut quand même replacer les choses dans leur contexte sur deux points, en deux questions :

De quel réseau parle-t-on ? Si l'on cause du réseau "mainstream", alors effectivement, la proportion de vinyles produite est minime, car la musique est produite sur le principe du consommable/jetable. Reste que des artistes non négligeables comme Radiohead, Bjork, Shellac...etc, ont toujours proposé des éditions vinyles de leurs album (en parallèle au CD et au démat (Radiohead a même tenté avec In Rainbows le "tout démat" avant d'éditer un vinyle de In Rainbows, je crois), et compte tenu du coût minime de prod du CD, je pense que l'investissement dans les éditions vinyles étaient proportionnellement considérables, en tout cas pas minime.

Reprendre sa place par rapport à quand quelle époque ? Celle où la seule alternative au vinyle était la K7 ? Là d'accord, on en est loin, forcément, mais comparer à cette époque (bénie par les dieux) ne rime à rien.
Par contre, durant l'ère du règne numérique, mis à part l'ère d'égémonie totale du CD qui a duré son petit temps, on a quand même la période des débuts du CD où le CD était officieusement chiatique tant en terme de longévité (brillant qui se décolle) que de qualité de transfert (platitude des transfert à faire bicher un MP3 codé à 128kbs), qui a maintenu le vinyle dans les scènes à la fois audiophiles, expérimentales/impro et indé, la période où le hip hop a fait un retour en force à l'époque du Wu Tang, l'essors des vinyles pirates des années nonante, l'explosion des rave parties...etc, bref, plein d'époques "post CD" qui ont fait que le vinyle soit revenu par vague régulière sans jamais vraiment disparaître.
Et ces périodes ont maintenu une ligne de flottaison de la production du vinyle, à la fois omniprésent en petite quantité, mais aussi privilégié par nombre de scènes loin d'être anecdotiques.

Le dématérialisé fait mal au marché du CD mais le vinyle plie mais ne rompt point, et au contraire, passe son temps à revenir, et ne feint pas de le faire, il le fait, se maintient, passe de mode, donc on en cause moins, puis revient dans les discussions, mais le fait est qu'il n'a pas à revenir : il a toujours été là, peinard, alimentant les scènes indépendantes.

Par contre, dans la mesure où les pressages "bobo" existent depuis des dizaines d'années, on a quand même un truc qui se passe lorsque des labels avec des demandes anecdotique à l'échelle du millier d'album doivent patienter parfois en dizaines de mois pour voir leurs disques pressés.

Mais c'est peut-être une question de terminologie et de point de référence, notre désaccord sur ce point, tout simplement. :D

(désolé mon Phiston, j'arrête de spamer le thread sur le Doujin :') )

nephiston a écrit:Là ou je voulé en venir dans la vidéo c'est que je veux avoir le choix du support.
Si les jeux pouvais sortir en démat et en bôite tout le temps se serait royal pour moi.
Dans l'idée je pense que les deux peuvent fonctionner ensemble et je ne voix pas pourquoi un support devrait en tuer un autre. A titre d'exemple avant le mp3 le CD et la K7 cohabité trés bien.


Entièrement d'accord avec toi (m) !
Je trouve en plus que la question du démat et celle de Steam sont deux problématiques distinctes.
Le problème de Steam tient dans leur politique DRM, et on peut arguer que Steam c'est le Mal (chanson que je chante de temps à autres, parce que, quand même, Steam, c'est le Mal, quoi! :') ).

Mais le démat dans l'absolu n'est pas le concurrent déloyal du support physique (ou du moins ne devrait pas l'être) mais plutôt une alternative, un complément, une option possible qui n'empêche en rien le collectionneur ou l'amoureux du support dur (oui, bien dur...mmmm... () ) de se procurer lesdites versions physiques.
Cette alternative casse simplement l'élitisme autour de la scène Doujin, et c'est une très bonne chose.

Et pour les titres les plus obscurs, difficiles à atteindre ou encore boudé par Steam, heureusement qu'Insomnie Ludique, le Saint Sauveur de nos nuits, oeuvre depuis longtemps à la démocratisation de ces petites perles qui nous échappent, faute de contacts avec les éditeurs, de moyens ou simplement d'envie de se faire chier (j'ai déjà du mal à me décider à changer de cartouche sur 3DS, alors partir en quête de doujin barrière de la langue et compagnie... (--') )
Call me Golden Pigeon (m)
uberwenig
Membre Actif de la Bande
 
Messages: 1367
Inscription: 02 Mai 2013, 06:05
Localisation: Pas loin de Metz

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar TOMaplan » 11 Mars 2017, 14:00

Mais c'est qu'il insiste, le bougre. :mrgreen:
Désolé Nephiston, je vais être contraint à de nouveau flood ton bô topic...



uberwenig a écrit:Il ne feint pas de reprendre sa place, il la maintient.


Attention, il ne faut pas tout mélanger non plus.
Si tu parles du marché (gigantesque) de l'occasion, tu as parfaitement raison, j'en suis l'exemple concret.
Mais ce n'est pas le sujet d'origine.
Si tu parles, comme Gekko et moi, du marché (ridiculement réduit) des pressages actuels, la, c'est totalement faux.
Ce que je souligne au marqueur indélébile. "Ne fait pas semblant de ne pas comprendre."


uberwenig a écrit:De quel réseau parle-t-on ? Si l'on cause du réseau "mainstream", alors effectivement, la proportion de vinyles produite est minime


(...)

Et question underground? Ah on me dit que tu y répond tout seul...

uberwenig a écrit:Par contre, dans la mesure où les pressages "bobo" existent depuis des dizaines d'années, on a quand même un truc qui se passe lorsque des labels avec des demandes anecdotique à l'échelle du millier d'album doivent patienter parfois en dizaines de mois pour voir leurs disques pressés.



Voila.
Tu peux prendre l'angle d'attaque que tu souhaite mon copain, tu me fera pas dire que c'est correct.
C'est pas ça un retour en force.
C'est le sursaut d'un cadavre encore chaud, pas plus. Et je le regrette, crois moi bien.


uberwenig a écrit:Et ces périodes ont maintenu une ligne de flottaison de la production du vinyle, à la fois omniprésent en petite quantité, mais aussi privilégié par nombre de scènes loin d'être anecdotiques.

Le dématérialisé fait mal au marché du CD mais le vinyle plie mais ne rompt point, et au contraire, passe son temps à revenir, et ne feint pas de le faire, il le fait, se maintient, passe de mode, donc on en cause moins, puis revient dans les discussions, mais le fait est qu'il n'a pas à revenir : il a toujours été là, peinard, alimentant les scènes indépendantes.


Précisément. Et toujours, à par l'impact sur la conscience collective, regarde les chiffres de pressage, de vente actuels, et pondère ça avec le nombre conséquent de ré-editions en tout genre : c'est de la poudre aux yeux tout ça.
C'est pas parce qu'une poignée de gens ont la possibilité d'offrir une ré-edition des Beattles à leur beau père ou de Dr. Dre à leur neveu pour Noel qu'il faut crier au comeback si?
L'écrasante majorité des vinyls encore échangés sur le marché aujourd'hui, ce sont des vinyls D'EPOQUE, pressés à l'origine à des chiffres de l'ordre de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions..
Quand je dis écrasante, c'est quelque chose comme 99% du marché, hein. Et comme tu le souligne, ça ne s'est jamais arreté, en fait.
La clientèle ce sont des gens qui ont un équipement adapté, parce qu'il y a aussi le fait que les ampli actuel, bah leur préampli phono (quand il y en a un!) est tellement naze qu'on doit systématiquement le remplacer : si ça c'est pas le signe que l'industrie du son ne croit pas une seconde au comeback du support à microsillon, j'my connais pas.
Tire en tes propres conclusions, mais au risque de me répéter : c'est toujours pas ça un retour en force.

Et concernant le fait de "privilégier" le vinyl pour les p'tits groupe indé, je vais rabâcher un truc évident : ils privilégient p'tet le vinyl comparé au support CD pourtant bien meilleur marché...mais dans les faits ils privilégient surtout la scène, c'est ce qui leur permet de faire leur beurre ET de se faire connaitre.
Ce que la vente de vinyl ne peux pas faire. Le vinyl, dans ce cas de figure, c'estça se limite à être un goodie pour connoisseur.


uberwenig a écrit:Mais c'est peut-être une question de terminologie et de point de référence, notre désaccord sur ce point, tout simplement. :D


C'est surtout une question que je suis le Jean-de la Tatillonière, et parler de retour en force pour une dizaine de vinyl de ré-edition dans un bac installé dans chaque Carrefour ou Fnac, ou du pressage de 500 exemplaires de groupes undergrounds , quand on connais le volume d'échange encore présent sur le marché de l'occasion et qu'on sait que le dj-ing a abandonné le support depuis : c'est ridicule.
Parce que sinon, tout ce que tu cites je plusois : tu dépeins bien une réalité. Seulement j'essaye de donner ici une vision globale du truc.

Pendant ce temps, en 15 ans, j'ai vu nombre de boutiques physique de vente dédiées au support vinyl fermer les unes après les autres, un peu comme les salles d'arcade en fait.
Et c'est pas parce qu'il existe maintenant des bornes "PCifiées" clef en main qui sont proposés sur le marché à prix relativement abordable que je vais crier sur les toits que l'arcade fait son retour en force...

Le prétendu retour en force du vinyl n'a par exemple aucune commune mesure, même s'il y a relation, avec ce qu'on a pu observer niveau regain d’intérêt des joueurs pour le retro gaming / jeu video indé, qui même s'il a connu des dérives et s'est largement fait utilisé a été réel et palpable.

Déjà parce qu'a notre époque parler support physique question son n'a franchement plus du tout la même signification ou importance qu'a l'époque, pour des raisons évidentes, mais surtout...observez ce que la masse des gens appelle désormais "écouter de la musique".
L'emplois qui en est fait n'a pu grand rapport avec celui que nous, vieux cons, avons appris à faire.



ET JE RAPPEL, la platine phono c'est le PREMIER SUPPORT EVER à avoir permis de stocker sa musique pour le grouillot moyen, de permettre une diffusion DIFFÉRÉ poutain.
:-((
Alors les CD, les K7 et autres : laissez donc ça de coté, c'est carrément un autre sujet.
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1265
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: Mon retour sur la C90 et la scène Doujin

Messagepar uberwenig » 12 Mars 2017, 03:28

TOMaplan a écrit:
uberwenig a écrit:Par contre, dans la mesure où les pressages "bobo" existent depuis des dizaines d'années, on a quand même un truc qui se passe lorsque des labels avec des demandes anecdotique à l'échelle du millier d'album[/color][/b] doivent patienter parfois en dizaines de mois pour voir leurs disques pressés.




Voilà, il suffisait de surligner le bon segment de phrase ^^ . Et l'attente, c'est pas parce que le mec est en train de fumer une clope et a la flemme de faire tourner les presse, c'est à cause de la demande en recrudescence de ces dernières années! :-(( (et par dernières années, je cause des deux trois dernières années).
Ce n'est pas moi qui l'invente ou qui le souhaite, c'est un fait relayé par les patrons de labels indé (pas seulement SuceMiSuceMoi records avec des tirages à 12 exemplaires).

Je continue à ne pas être d'accord avec ta vision des choses, que je trouve faussée sur le coup-là, car tu ramène tout à un truc globalisant qui est, à mon avis, peu probant (pour évaluer la santé du vinyle, s'entend).
Et il faut que tu arrêtes avec "retour en force"! (m)
C'est une phrase lancée à la cantonade par un camarade bien aimé qui était content de voir que ces derniers temps il y avait un gros retour de nos OST favorites sur vinyle, et pas une analyse de marché pointue, crénondidiou!!! :-(( :-(( :-((
Depuis le début, je ne dis qu'une chose : que le vinyle se porte bien, toutes proportions gardées (car c'est toute l'industrie du support physique qui est en train de se gauffrer, quand même, ne l'oublions pas!). ET que dans les faits, ces deux trois dernières années voient une recrudescence de demandes, comme mentionnée plus haut.


Ensuite, au risque de me répéter (mais pas que^^) :
- quand un support à le monopole (et c'est le cas du vinyle pendant une grosse partie du 20eme siècle (sauf si tu comptes les 8 tracks tapes^^), forcément, la proportion de vinyles produits est écrasante.
- Si par contre tu décides de mesurer la production de vinyle à l'époque contemporaine, il faut prendre TOUS les paramètres en compte, dont un qui change la donne : un vinyle vaut littéralement une centaine de CDs (voire beaucoup plus), en terme d'investissement de temps, d'argent, même en terme matériel.
Donc le choix de faire du vinyle aujourd'hui, c'est casse gueule économiquement parlant, et pourtant, malgré ce paramètre, le vinyle se maintient. Le marché mute, les demandes évoluent, les scènes concernées changent, mais il se maintient, par vagues.
Pas mal pour un cadavre qu'on enterre depuis l'apparition de la K7!

Et ton regard sur la production vinyle est faussé lui aussi, je trouve : même pendant la période d'égémonie totale du vinyle, les pressages à 500 exemplaires, 1000 exemplaires...etc étaient LEGION... un peu comme aujourd'hui en fait.
Ce n'est pas parce que les scènes concernées te sont étrangères qu'il faut limiter le vinyle à la masse Mainstream.
Même des succès de l'époque, en rock notamment, se tiraient 'seulement' par dizaine de milliers d'exemplaires (contrairement au CD, où vu le coût réduit du produit, on peut les tirer par millions), avec des repressages plus ou moins fréquents, ce qui, assurément, ne peut pas être comparé au CD, où l'on presse directement pour 10 ans de demande, histoire d'être tranquille.

Donc encore une fois, de quel marché du vinyle parle-t-on ? A quoi, quand le compare-t-on ? Est-ce que la comparaison est probante ?

Et je ne te parle pas du marché de l'occase (j'ai arrêté de trainer trop activement à La Face Cachée à Metz, parce que dans les genres qui m'intéressaient, on ne trouvait plus assez d'occase, et que du repressage neuf, ces dix dernières années), mais des éditions actuelles d'artistes pas maistream (qui représentent une plus grosse masse que tu ne sembles le croire), des rééditions régulières des classiques, et je ne parle pas de Jackson ou les Floyd, mais aussi et surtout de rééditions de trucs pointus, qui se retrouvent souvent vite sold out d'ailleurs car il y a de la demande.
Le fait qu'il y ait un carton de Vinyle à la Fnac n'est pas un argument, parce que même le rayon CD réduit comme une peau de chagrin ces dernières décennies (en province tout au moins, je ne connais pas la situation dans les grandes villes)

Je pense que c'est une erreur grossière de comparer le CD au vinyle en causant de l'état du marché car le le CD ne coûte virtuellement rien, c'est un objet jetable, c'est à peine du démat sur support, pour ainsi dire. ^^
Donc dire que le vinyle c'est une proportion minime du marché musical, ça ne dit pas grand chose, au final. Le marché du vinyle ne peut se comparer qu'à lui même, et même là, le faire dans l'absolu, c'est risquer de faire des généralités malvenues.

C'est un sujet qui est trop vaste pour être réduit à quelques considérations en quelques lignes, et à chaque exemple que je donne, il existe un contre exemple plus ou moins probant, et vice versa.

Le vinyle n'a pas besoin de revenir, il n'est jamais parti. Il s'est pris son coup d'estoc quand le CD est arrivé, ça a redéfini l'écosystème musical, et depuis, il a trouvé sa nouvelle place. Il a déménagé, passé d'un palace à un F5 avec terrasse et jardin, et il est bien là. Il change les produits de son jardin par cycle, et s'en sort tranquillou, et il n'est pas prêt de disparaître.
Les réseaux de distribution, c'est une autre danse, et malheureusement pour nous, les boutiques aussi morflent, avec des Discogs qui assurent indirectement même la distri des disques neufs.

Je ne rebondis pas sur toutes tes saillies, dont les plus nuancées avec lesquelles je suis d'accord.
Mais quand tu parles du renoncement de l'industrie sonore vis à vis du vinyle, je trouve que tu devrais étendre ça au support physique au sens large.

Sur ce, j'arrête de spammer le sujet de Nephiston avec une discussion en mode "cul de sac". Raison ou tort, je me retire, comme un prince :') .

Et je vous aime, mon Kolonel, (en tout bien tout honneur, sans zizi, juste avec mon coeur de rockeur) malgré notre désaccord pas si fondamental que ça quand on regarde dans l'ensemble. :D
Call me Golden Pigeon (m)
uberwenig
Membre Actif de la Bande
 
Messages: 1367
Inscription: 02 Mai 2013, 06:05
Localisation: Pas loin de Metz

Suivant

Revenir vers Shmup'Em-All way of life

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités