t3kout3k01k0mz1k ???

De tout, de rien, mais surtout de la bonne ambiance.

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 12 Déc 2017, 21:23

Eh ben voui, 50x voui tu vise juste en me proposant tout ceci, Carly Rae Jepsen compris (assez inattendu en effet, au passage j'aime également beaucoup le design suranné ice cream de ces pochettes), pourtant tout ce qui est Eurobeat & so on c'pas ma tasse de thé du tout à la base ; m'enfin quand c'est bien fait comme on dit...
j'aime beaucoup décidemment.
(L)


Skoeldpadda a écrit:(Et t'arrêtes pas, hein, si t'en as encore comme Frankie Knuckles, je prend, j'y connais proprement rien en house des origines.)


Ah bah dans ce cas, faudra pas m'en vouloir, j'vais encore m'étaler un brin sur le sujet. Héhé. (--')


:D

C'est à dire que Knuckles C'EST littéralement la House, alors trouver des équivalents ben...disons que c'est surtout grâce à ses sessions de mix légendaires au Warehouse(d'ou le nom House, en grosse 1ère approximation, vu que je vais le contredire juste après, ça) couplées avec ce morceau marqueur temporel qu'est "Tears" qu'il est considéré le godfather du mouvement et a eu tellement d'influence dans les milieu electro.
Un peu HS mais je m'emballe, a la base, le Frankie, et au dela de ce que j'ai déjà relaté, c'est un fils de ce genre de prod en marge de la Modern Soul. Y a qu'a comparé les synthé et boite à rytme, c'est les mêmes que sur "Tears".


Et rappelons que la démocratisation du genre, avec le morceau de Knuckles, c'est 1989 ; et Robin S. par exemple (vu que ca parle à tout le monde sauf à Hybernatus quand même en principe), bah c'est sorti dès 1990.
Pour dire que les blancs sont montés très vite en neige, quoi. Et ils ne savent pas sauter, aussi, accessoirement.
(go)


Par contre on trouve bien sur avant Frankie la notion de House (et pas qu'a Chicago, malgré la légende...m'enfin c'est quand même l'épicentre du mouvement faut pas déconner), et le son "purement" House pour le coup, pas acid ni deep ni prog, la House des nappes de clavier et du sample vocal, dès 1985/86. Un p'tt florilège des early House les plus marquants à mon avis :

faut absolument regarder à 2:05 et 2:20, c'est over goldé. Da vocalist. quasi 6 octaves de tessiture, hein.







Et puis j'vais pas te l'apprendre, la House c'est le genre du mix et du remix par excellence (de ce point de vue c'est encore une fois une récupération de tout ce qui avait été expérimenté pendant l'ère clubbin' disco d'ailleurs), c'est pourquoi on a plutôt des grosses session de mix à se mettre sous la dent dans le domaine, Rave spirited, et ENSUITE on a des releases "studio" marquant (sort of des fois quand même).




C'est donc principalement un son de producteur / dj / sequenceur, la House, comme la plupart des mouvement electro après d'ailleurs.
Et j'ai oublié des grand noms dans ce domaine là, Chip E. & co mais bon, tout ça, c'est du très expérimental (encore plus que ce que j'ai déjà posté j'entends) et ne sonne vraiment pas de masses à mon oreille au final (pis c'est un peu le schisme avec "ma" black music, la House, du coup j'en suis pas ultra friand, de fait).

the so called very first House record.

Enfin ce qu'il faut remarquer à ce stade de la discussion, c'est que dès 1990 c'est l'explosion du genre, on se retrouve direct éparpillé sur le son Rave donc, House prog, y a toujours le son Garage qui persiste, le breakbeat qui se radicalise, l'Acidjazz qui reste présent en parallèle et tout le courant Techno en train d’emmerger à Detroit : en l'espace de 4 ou 5 ans seulement, on se retrouve avec des sous-genre à ne plus savoir qu'en faire dans le domaine, avec notamment la fameuse euro-dance d'usine pour pré-ado, bon y a pas encore de dub-step mais sinon, c'est déjà réglé : la musique électronique est devenu le standard de prod, et le restera malgré la vague hiphop gangsta qui déboule. Et tout ceci sans parler de c'ki se passe en Europe avec les mouvement dissidents purement Tech, (dont je serai incapable de causer, pour le coup.).
On est milieu 90's, la "French Touch" se fait discrètement connaitre, et j'vais m’arrêter là.

(go)


Donc bon, "for the record" je pourrais quand même signaler ça aussi en early (Acid House):

et ça (House prog, un peu LE morceau culte) :


(--)

Et perso, dans ce que j'aime pour de bon dans le genre, j'écoute plutot ça
(ne pas se fier à l'année de sorti late 90's, ça sonne totalement early 90's) :






Et tiens, pour finir proprement et si vous avez encore un peu de patience, j'ai eu la chance de trouver un reportage retraçant ce que je relatais plus haut sur l'histoire des influences House, et ça commence de façon ultra pertinent avec par exemple l'explication concise du monde du djing US les 2 décennies précédents le mouvement, de la scene "Old LGBT & Hispano peoples", ainsi que la démonstration de l'incroyable mais bien réelle déclaration parricide de guerre contre le disco (...si,si. Et c'était très sérieux en plus, avec des activistes violents et tout) au moment de l’avènement de la musique "tout electro". (sachant que dans le disco, ils y avaient casé tout ce qui était black music en fait, en dehors du NJS naissant. Mouich.)

Apres c'est en trois parties et je n'ai pas eu le temps de regarder plus des 20 premières minutes, mais ça semble clairement très solide, je valide d'avance.

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 13 Déc 2017, 01:21

Robin S !
Voila le nom que je cherchais en citant Culture Beat et Doctor Alban.


Ce morceau, je l'ai pris dans ma p'tite gueule en 1993, et j'suis tombé dans la compile La Plus grande discothèque du monde, direc', genre, à pieds joints, sans regarder, corps et biens.
Quelques-unes de mes chansons favorites de l'univers sortent de ces conneries.








(C'est assez, je crois :') )

Bon, sur la route (vers 2001) j'suis tombé dans le neo-metal comme tous les ados de l'époque, et ça m'a amené par bien des détours jusqu'au docteur stoner que je suis devenu, mais tous les étés, religieusement, depuis que j'ai une dizaine d'année, je guette tous les hits des clubs. Les derniers qui m'ont franchement plu commencent à dater, d'ailleurs (la scène trance a largement pris le relais en terme de qualité depuis quelque chose comme 2010 et l'explosion de popularité d'Armin Van Buuren), Inna n'a rien branlé de potable depuis son premier cédé et Petra Marklund ne veut plus qu'on l'appelle September, mais...



Tous ça à cause de Robin S.

Tiens, si tu veux, prochain post, je te fais un best-of trance 2017 :D
J'dois avoir une petite dizaine de perles electro-planantes qui pourraient bien t'brancher.




Oh, et j'étais tombé sur ça, aussi, juste avant de lire ton post, parce que même en faisant des digressions électroniques, je suis le désert...
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 14 Déc 2017, 14:39

P'tain, c'est clair que les remix du Dj Polak là, ils sont lourds. Excellent, j'vais guetter un peu ce qu'il fait ce monsieur. pouceair pouceair pouceair



skoeldpadda a écrit:Robin S !
Voila le nom que je cherchais en citant Culture Beat et Doctor Alban.


Il s'agit d'un titre qui a eu droit à, genre, pas loin d'une centaine de repressage (pas ré-edit, hein, repressages), ce qui en fait un des maxi les plus démultiplié au monde.
Fun fact : la version originale de 1990 est sortie sur Champion, un label Anglais (alors qu'on parle d'une Americaine, son single ne sortira que 2 ans plus tard aux USA) et le titre original sur la première vague de pressage de 1990 est "Robin Stone", et non "Robin S.".


skoeldpadda a écrit:Tiens, si tu veux, prochain post, je te fais un best-of trance 2017 :D
J'dois avoir une petite dizaine de perles electro-planantes qui pourraient bien t'brancher.


Ah oué, carrément que j'veux bien! (/)


Alors concernant ta p'tite sélection 90's, déjà, d'entrée de jeu....Everything But A girl!
Yes papa, ca c'est un son que j'ai vécu des trucs dessus, et qui m'a toujours fasciné. (L)

Et c'est talent, y a pas. Très beau souvenir du coup, ca me fait très plaisir de constater que c'est dans tes titres marquant aussi :p


Bon après j'ai des réactions épidermique à cause de l'Eurodance, donc tout ce qui est Ice MC & co j'suis pas client une seconde, mais ca m'a bien fait marrer quand même vu le facteur WTF entre Jean-Dreadlocks & les parieurs Jap en prison là par exemple...mais c'pas ma came, definetly.
Ultra Nate c'est un classic, y a rien à dire c'était très bien, et j'ai toujours bien aimé les trucs electro acidulés à la Alice DJ ou Wamdue Project, un peu comme un plaisir coupable, mais comme un plaisir nonetheless! La French Touch (et ses p'tit copains Britaniques) prendra le relais dans mon cas, mais encore une fois ça m'a rappelé d'excellent souvenirs tout ça.

Pour le coup, y a un son Deep House à l'ambiance chute abyssale que j'aime particulièrement, par la voix chantant sur le Wamdue Project que t'as posté justement (enfin sous la tonne d'effet c'est elle quoi) j'ai nommé Gaelle Adisson.




Perso, mon penchant Techno 90's irait sans hésiter pour le Big Beat de ces dingues de The Prodigy et leur fantastique lp "the fat of the land", dont un des killertrack a juste été inséré dans Wipe Out 2097. Au milieu d'autres artistes tech, et c'était déjà le cas dans le premier Wipe Out, mais se souvenir m'a marqué pour autant, avoir une piste sonore d'un jeu identique à celle d'un album qui sort au même moment dans les bacs c'était fou fou.











skoeldpadda a écrit:Oh, et j'étais tombé sur ça, aussi, juste avant de lire ton post, parce que même en faisant des digressions électroniques, je suis le désert...


J'me disai aussi... :D


(--)




Allez, prochain post, je déclare en grande partie pourquoi j'suis bloqué sur le grade de Colonel, et ça aura un rapport direct avec la House music.
(^)

:D
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 14 Déc 2017, 16:03

TOMaplan a écrit:déjà, d'entrée de jeu....Everything But A girl!
Yes papa, ca c'est un son que j'ai vécu des trucs dessus, et qui m'a toujours fasciné. (L)

La madame est d'ailleurs une ancienne collaboratrice de Massive Attack, on peut l'entendre sur plein de trucs, et c'est même elle qui devait chanter sur Angel...pardon, Angel, à la base.

Et si tu trancises l'instru et que tu y poses la superbe voix d'Emma Hewitt, ça donne ça (l'un des tubes de l'automne chez Armada ; oui, je sais ménager mes effets)

Quant au reste de ma compile trance 2017 :



En voilà une qui m'a eu complètement par surprise à sa sortie. Gareth Emery est un mec très plat, d'ordinaire (pas mauvais, plat), et là, boom, une intro à la Within Temptation, au pif.


Celle-là est p'tet' bien ma favorite de l'année. Les paroles sont stupides, comme d'hab, mais putain ce beat....



Ca fait neuf, on est le 14 décembre, ils ont encore quinze jours pour pondre un truc qui fasse mon top 10. (--)

Pour le coup, y a un son Deep House à l'ambiance chute abyssale que j'aime particulièrement, par la voix chantant sur le Wamdue Project que t'as posté justement (enfin sous la tonne d'effet c'est elle quoi) j'ai nommé Gaelle Adisson.

Deep House, tu dis ? Ca sonne RnB pour moi :P T'sais, bon RnB des nineties, genre TLC, En Vogue, Toni Braxton... Oserais-je placer les All Saints ? (Leur album éponyme est un de mes top albums des nineties, sans aucune exagération, j'adore ce truc. D'ailleurs elles sont revenues l'an dernier avec un truc aux accent trip-pop à la Mocheeba pas dégueu du tout.)
Deep House j'imagine plutôt ça


La French Touch (et ses p'tit copains Britaniques) prendra le relais dans mon cas, mais encore une fois ça m'a rappelé d'excellent souvenirs tout ça.

J'ai moins touché à la French Touch (j'ai jamais apprécié le son de Daft Punk, et comme c'est ceux qu'on sort à chaque fois...) mais y a des trucs comme Starlight ou Music Sounds Better With You qui sont imprimés dans ma mémoire. Et puis des trucs comme Freemasons, un peu plus lointains mais où tu sens l'influence. (Et Laurent Garnier, qu'est c'que j'kiffais ce mec quand j'avais quatorze-quinze ans... A l'époque, il était avec The Orb dans mon top de ce que je nommais "l'urban jungle" - t'sais, comme de la jungle, mais avec un côté citadin. C'est le dessin animé Phantom 2040 qui m'avait poussé vers ce type de zik.)

Allez, prochain post, je déclare en grande partie pourquoi j'suis bloqué sur le grade de Colonel, et ça aura un rapport direct avec la House music.

P'tain on fait des posts à cliffhangers, maintenant !
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 14 Déc 2017, 20:47

C'est top, j'vais m'écouter ça oklm ce soir, ca risque de finir sur fluvore puis dans ma caisse tout ça :p
Merci patron! pouceair
Pour les All Saints, c'était de la bonne pop, juste très kitten voiced quoi, mais j'avoue que si c'est vraiment rien d’extraordinaire techniquement, c'est de très bon gout. Un peu les anti-Madonna en fait, quelque part.


skoeldpadda a écrit:
Allez, prochain post, je déclare en grande partie pourquoi j'suis bloqué sur le grade de Colonel, et ça aura un rapport direct avec la House music.

P'tain on fait des posts à cliffhangers, maintenant !


Héhé, oué, t'as vu la taille de nos post consécutifs aussi? :D

Donc allons-y, faut comprendre que si j'ai une affection particulière pour le grade de Colonel, au delà de celui célébrisime de mon avatar et du bon vieux Colonel Klink, c'est à cause de ce monsieur là, dont le véritable prénom est Colonel. Et ça, ça ne s'invente pas :






juste parce qu'il faut que je prouve qu'on trouve toujours plus fou dans le délire, regardez moi ça (et y a aucun rapport avec le Colonel pour le coup, hein.) :



Et oui, il est tout à fait sérieux dans sa façon de danser et se saper, il avait même un gimmick avec sa "shoulderpad-shake".
Respect pour ce phénomène, il a eu une influence majeur dans les milieu electro et particulièrement House, son son (...) étant totalement à cheval entre la Modern Soul (soit le son post-disco black de fin 80's) et le courant House naissant, a réalisé d'excellente balades, et est mort il y a peu dans une histoire assez tragique, impliquant heureusement l'aide de nombreux artistes et fans.
Et pour moi, ça me rappelle mes débuts dans le djing & so on.


skoeldpadda a écrit:Deep House, tu dis ? Ca sonne RnB pour moi :P T'sais, bon RnB des nineties, genre TLC, En Vogue, Toni Braxton...

Deep House j'imagine plutôt ça


Très juste, j'aurais du préciser qu'il s'agit d'un crossover groove (construction) / deep soul (arrangements). Le so called R'n'b n'en est pas, c'est un terme fourre-tout hautement injuste mais faisant consensus depuis un bail, et ça je l'expliquerai en détail dans on prochain post, avec force exemples...notamment des artistes que tu as "on ne peux plus pertinemment" cité.
La j'te tire mon chapeau, j'aurais cité exactement les mêmes à ta place : c'est vraiment la crème autant en terme de talent que d'influences, j'aurais ajouté peut être Zhané, mais bref j'en reparle très vite. (En Vogue poutain, la femme classe dans toute sa splendeur multiplié par 4, j'en suis tout chamboulé.)
pouceair pouceair pouceair


Pour ce qui est du son deep House, pour se repérer disons que c'est le courant le plus alambiqué de la House, celui qui s'inspire le plus de composition soul/jazz, dont les compo sont les plus complexes et aux sonorités de synthés clair et bassline évoquant le...profond, j'imagine? c'est tellement subjectif c'te dernière notion que bon, puis à l'origine telle ou telle catégorie de House devait utiliser tel synthé pour être qualifié, tu vois le délire. Etant apprenti (et je dis bien apprenti, et pas très avancé encore hein, j'connais ma place quand même) en musicologie, c'est un truc à s'arracher les cheveux les classifications type biologiste, particulièrement dans l'electro...mais bref, j'ai déjà posté des exemples montrant concrètement comment que ça donne question construction et couleur de son, il s'agit de Mr. Finger et Frankie Knukles, et ce que tu cites est clairement dedans, juste plus moderne quoi. (je constate que récemment ça parle de tropical, pure ou je n'sais quoi d'autre House, mais je n'ai aucune notion de la "validité" ou simplement pertinence de ces termes là.)


skoeldpadda a écrit:J'ai moins touché à la French Touch (j'ai jamais apprécié le son de Daft Punk, et comme c'est ceux qu'on sort à chaque fois...) mais y a des trucs comme Starlight ou Music Sounds Better With You qui sont imprimés dans ma mémoire.



Ah! Ben Stardust, pour "music sounds better with you", justement, c'est Daft Punk. Avec Alan Brax, ce qui change pas mal de chose en fait! Et ouep, il déchire ce son là, et pour ce qui est des Superman lovers, excellent goûts encore une fois m'sieur, c'est un sacré tube qui a mérité son succès bordel.
Je comprends qu'on n’adhère pas aux Daft Punk par contre, j'en suis moi même pas ultra friand, à quelques exception près...eux c'est l'image & la comm, de ce point de vue ils ont tout pété, mais c'est pas de la musique, ça, précisement. Mais leurs casques sont super quand même.
:DD

Allez, p'tite selection des incontournables alors! (''')






(la version radio passe mieux quand même, mais le clip était sympa donc bon. https://www.youtube.com/watch?v=NDesnOyWzL0)


L'originale est du Gap Band en 1979. Mais cette reprise Fraench touch est excellente.




pendant ce temps aux UK...


il est récent c'lui la, du pur Ed Banger production qui flirte avec l'electro boogie mid 80's. Et Bruno Mars dit merci, ou pas, pour son "Treasure". (mais j'aime bien le cosmopolitain Bruno Mars, c'est sympa ses ripp-off, chaque fois bien fait quand même on peux pas dire.



J'mamuse comme un p'tit fou sur ce topic, rahhh les souvenirs.
:D
)--(
(--)




To be continued.
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 15 Déc 2017, 16:13

J'ai déjà oublié le reste de ton post, mon cerveau est resté bloqué sur Sophie Ellis-Bextor.



Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 15 Déc 2017, 18:58

skoeldpadda a écrit:J'ai déjà oublié le reste de ton post, mon cerveau est resté bloqué sur Sophie Ellis-Bextor.



Oh le vilain!
:DD
Mais j'avoue qu'il y a de quoi, sans compter le charme de la dame en question.




Dans ce cas je reste bloqué sur En Vogue, je reviendrai pour un post complet sur la question R'n'B mais en attendant, prenez vous donc un morceau de pure classe féminine.

C'ki est le plus fou chez En Vogue, au dela de leur prod de folie, c'est que c'est un groupe avec 4 leadsinger. Paf, comme ça, direct.
Ah, et toutes modèles de mode aussi accessoirement, hein, avec 0% de vulgarité garantie. Sans dec.
(''')





Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 19 Déc 2017, 23:30

J'étais occupé, j'ai oublié c'topic. C'est malin.
Pour me faire pardonner, un p'tite encore une fois bieeeen nineties toute fraîche d'aujourd'hui :


Maintenant t'expliques le RnB, j'veux savoir, moi !
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 20 Déc 2017, 21:57

Ah ben j'avoue, un peu pareil en fait. (--')

Surtout que je viens de commencer à gentillement me noyer dans le délire "j'attaque le mode CS de Darius Burst, je fini tout", ça prends bonne forme mais ça aspire des heures de temps libre sans en avoir l'air c'est ouf.
(go)



Donc allons-y pour le R'n'B / Groove, mais j'vais pas tout balancer d'un coup, sinon ça va me prendre 3 heures...J’espère que t'y pigera quelque chose dans ce chaos que j'vais pondre, désolé par avance pour les maux de têtes.


1ère partie donc : Scope de "l'étude" + les origines du genre : le NJS.

Déjà faut comprendre un truc : le Hiphop est déjà la depuis les mid 70's, sous la forme du rappin' / rap (j'y reviendrai plus tard) et fera sa route EN PARALLÈLE de tout ce dont je vais parler. Il y aura inspiration et concurrence mutuelle, c'est évident mais je préfère le rappeler.

Pour aller à l’essentiel, le son nommé R'n'B depuis le début 90's et l’avènement de la MAO / Numérisation intégrale dans les studio d'enregistrement professionnels (tout ceci faisant très logiquement suite à ce dont on a parlé concernant l'explosion des genres "natif electro" en fin 80's, 'videmment) sans oublier la démocratisation actée du support CD audio, est censé représenter un fourre tout qui comprendrait "tout ce qui est blackmusic post-disco en dehors du rap et du jazz, mais empruntant tout de même certains des codes de ces derniers".
Alors on comprends de suite le souci, c'est pas un genre musical bien défini ça, plutôt un amas bien mal défini, qui ne permet pas de s'y retrouver quand on s’intéresse de près à la chose.

Du coup pour globaliser comme ça on parlera plus volontiers de son Urban Music, qui est l'équivalent mais en bien plus juste, large et défini, pour plusieurs raisons que je vous épargnerais volontiers, sauf pour la principale : R'n'B, c'est un genre bien défini et déjà existant, le Rythm & Blues évidemment, qui est à peu près l'équivalent du rock'n'roll, version black music.
(C'est bien connu, et t'es un bluesman à la base donc tu sais pertinemment que très souvent, le R'nB C’ÉTAIT le rock'n'roll, et inversement, mais s'il y a concentricité les bordures externes des 2 styles ne se touchent pas. Et je ferme la parenthèse et m'écarte directement de ce sujet qui est un peu l'un des plus complexes, sujet à polémique et abscons de l'histoire de la zik contemporaine, on en parlera plus tard à l'occaz :p)



Le sonUrban Music comprends donc :

*New Jack Swing (j'en parle juste après, voir plus bas)

*Groove (j'en parlerai le prochain coup)

*Black pop
Il s'agit d'un dérivé cheap du son post-disco mid80's ayant l'intention de s’intercaler entre blue eyed soul et white pop, tout le monde connais le king of Pop qui a concrètement rassemblé Black & White pop je ne ferais pas l'affront de donner un exemple, mais l’ambassadrice du genre Black de la chose n'est autre que la sœurette, donc allons-y :


Faut noter comme la coloration est black, tandis qu'on est clairement dans un format pop très consensuel - pour l'époque, évidemment, maintenant c'est juste over kitchos. Et [i]Five 5, c'est un peu le rip-off des Jackson 5 sauce mid 80's, avec The Jet d'ailleurs tiens : Jackson 5, Motown, Berry Gordy, volonté de pénétrer le whitemarket", tout ça.[/i]

En face, pour la white pop donc, on remarquera un produit issu également du son post-disco black, à savoir Madonna.



Les débuts de l'outrageuse Louise en tant que leadsinger est totalement black music. Elle changera d'optique des le lp suivant.

*Acid Jazz (les débuts de Jamiroquai, par exemple, ou encore Brand New Heavies, qui fera appel à des codes plus hiphop.)

*Quiet Storm (Un peu plus compliqué si on veux creuser, mais globalement si on se limite à la période à partir de fin 80's, Sade est l'exemple parfait ; on notera également les œuvres tardives de Luther Vandross, qui a vraiment fait de la qualité pendant TOUTE sa carrière, càd 40 ans.)

*Trip Hop (Morcheeba comme tu le disais très justement, et perso j'ajouterai Portishead et évidemment Massive Attack.)

*Nu Soul (Erykah Badu, Joe ou Ginuwine par exemple, mais on y case les Boys II Men, on peux aller jusqu’à y mettre des prod. partiellement hiphopisante comme Jagged Edge - pas tous leurs morceau obviously -...mais on y casera pas Blackstreet non plus, because c'est carrément l’archétype du Groove!)

On peut y ajouter le son Deep House dans une certaine mesure - j'ai déjà donné un exemple au dessus - et encore certaines formes de son purement electro, notamment les courants a construction libres disons "Jazz electro" (mais la c'est vraiment le totalement bordel dans les désignations, alors restons sur mon affreuse approximation, ça ira bien).



Parlons donc de l'éphémère (quoique...il reste une niche encore active, mais c'est excessivement réduit.) New Jack Swing de Teddy Riley, qui dès 1986 mélangeait déjà Hiphop - pour le rythme et parfois partiellement le phrasé -, l'electro (prod), le duo soul & funk et les tenues de mode over 9000, "with the attitude".
J'entends par la que c'était aussi un mouvement reposant de façon abusive sur l'image, FDP de la mode-style, ce qui sera utilisé par le phénomène Gangsta pour se justifier au départ (sic) ; et il faut re-contextualiser : on est la fin 80's, et Thriller & autre blockbuster de tous genres passent en boucle depuis des années sur les TV Américaines, on est rentré de plein pied dans l'ére de la musique dominée par l'image, un pivot majeur dans la compréhension générale que le public a de la musique à mon sens.
Les production New Jack Swing utilisent énormément les technique de sampling déjà éprouvées par le son electro, en les améliorant assez largement - c'est l'époque du grand bidouillage via séquenceurs, au point d'en faire un gimmick.
Enfin, il faut considérer que nombre de gloires du NJS et ensuite du Groove proviennent directement de la scène post-disco mid 80's, des artistes formés dans leur jeunesse à la musique via le gospel : voici LE gage de qualité qui à mon avis permettra la percée du genre, en tout cas c'est sa caution morale.

Bref, ca donnait ça le New Jack Swing :


Guy, le groupe concept de Riley. On a les frère Hall, énorme level de vocalistes (surtout Aaron poutain).







Là, faut causer de Teddy Riley 2 secondes, car c'est lui qui est derrière tout ce phénomène : producteur de Bad Dangerous pour MJ, créateur (littéralement, avec ses 2 associés principaux) du NJS et l'un des pilier du early Groove, il est rétrospectivement LE grand manitou du métissage Black & White music qui est en phase terminale dans cette soupe pop/hiphop/electro actuelle, si j'ose dire. Après ça, ce n'est que mon avis :p


Typiquement, ce titre "batard" se situe à la croisée du hiphop et du NJS.


Le New Jack Swing, c'est le prototype du Groove, qui a été appelé R'n'B moderne depuis lors.
Le Groove sera donc pour la prochaine partie, ça risque d'être plus direct et j'espère compréhensible ; y aura notamment un gros crochet par le Gospel (old & modern)!


Énorme ce morceau au titre qui m'arrange bien pour la suite, avec le vénérable et vénéré [i]Bootsy Collins à la prod. / guest star, da bassist quoi.[/i]






Ouf, à suivre.
(go)
Dernière édition par TOMaplan le 23 Déc 2017, 00:22, édité 1 fois.
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 22 Déc 2017, 00:08

Quelques notes au fil de la lecture :

t'es un bluesman à la base donc tu sais pertinemment que très souvent, le R'nB C’ÉTAIT le rock'n'roll

Image

J'ai toujours vu le hip-hop comme une évolution plus que logique du blues. Même culture, même problèmes, juste cinquante ans de ghettos et de moyens techniques plus tard.
Et des boobs. Et des tchuls. Et des joggings multicolores. Et des chaines en or de 19kg.


Tiens, Sade, elle est pas nigeriane ou liberianne, elle ? Elle (enfin, son groupe, mais tu vois c'que j'veux dire) fait partie des artistes que j'ai soigneusement dans ma cédéthèque à côté des Youssou N'Dour et des Johnny Clegg (probablement le plus noir de tous les musiciens blancs) dans toute cette vague qu'on appellera presque avec dédain "world music", et qui brassait tellement de genres et d'influences que c'en était magique.
Ceci dit, à un featuring près, la frontière était ténue
Qu'est c'que j'aime cette chanson...

Cameo, c'est du New Jack Swing ?

il est rétrospectivement LE grand manitou du métissage Black & White music qui est en phase terminale dans cette soupe pop/hiphop/electro actuelle, si j'ose dire. Après ça, ce n'est que mon avis :p
[...]
Le New Jack Swing, c'est le prototype du Groove, qui a été appelé R'n'B moderne depuis lors.

Ce qui me fait penser que t'as fait exprès de poster Bobby Brown, pas vrai ?


Bon... La suite, maintenant ! :D


Oh, et sinon, celle-là va t'plaire aussi


Et pour contrebalancer,
Ruby the Hatchet (à qui on doit mon album de l'année 2015) est de retour
Au menu : fuzz, poussière, Led Zep et proto-doom souffré.

Et toujours, le désert...
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 22 Déc 2017, 14:45

ALors la j'suis partagé entre le bonheur d'échanger sur ces sujets qui me passionnent avec quelqu'un de ta trempe, avec tes reflections et questions qui font mouches et me poussent (enfin m'obligent plutot :p) à creuser plus profond que prévue ; partagé donc entre ceci et le fait que je viens de prendre un bug qui m'a bousillé mon post réponse que j'ai mis 1h à rédiger...

(go)

:-(( :-(( :-((



Du coup je reviens ce soir pour tout ceci, va même falloir que je complète mon précédent post pour contextualiser tout ce dont je vais devoir parler...

(nan, vraiment j'ai les boules. J'te repondais sur tout, j'avais fait un texte bien clair et tout pour une fois...)
(")








skoeldpadda a écrit:Oh, et sinon, celle-là va t'plaire aussi


Et pour contrebalancer,
Ruby the Hatchet (à qui on doit mon album de l'année 2015) est de retour
Au menu : fuzz, poussière, Led Zep et proto-doom souffré.

Et toujours, le désert...


(L)
Trop yes poutain, balance c'ke t'as en electro moderne bien fat comme ça, j'vis me faire un compil electro-Skoeldpadda-selecta pour ma bagnole, ca va pas trainer :p

Et Ruby & The Hatchet, j'me rappel que t'en avais déjà causé et que j'avais direct accroché. pouceair pouceair pouceair
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 23 Déc 2017, 00:40

Allez, j'ai corrigé une énorme coquille dans mon post d'il y a 2 jours concernant Teddy Riley, mais sinon j'vais essayer de tout caser ici :
donc pour la question hiphop, j'y reviendrai plus tard parce que c'est un gros morceau, mais à la base j'aurais pensé me limiter à la description des 2 branches principales à savoir le Rythm & Politic/Poetry qui était militant (celui dont Nas a décrit la mort), et le Hiphop du divertissement pour ne pas entrer dans le détail. Et toi tu me force d’emblée à parler de la 3ème (enfin, on va rester sur des raccourci malgré tout parce que sinon...) en citant des artistes parmi les "musiciens du Hiphop".
On en reparle très vite, donc.
:D

Skoeldpadda a écrit:J'ai toujours vu le hip-hop comme une évolution plus que logique du blues. Même culture, même problèmes, juste cinquante ans de ghettos et de moyens techniques plus tard.


Je suis assez d'accord avec ça, et très bon exemple pour le duo Eric B. & Rakim en passant, mais il y a tout de même une énorme différence entre les 2 époques : le système de production. Pendant l'ère Blues, du moins jusqu’à l’avènement Electrique, faut se rappeler que c'était quasi exclusivement du "tu paye toi même ton record mon gars, ouep".


Tiens, Sade, elle est pas nigeriane ou liberianne, elle ? Elle (enfin, son groupe, mais tu vois c'que j'veux dire) fait partie des artistes que j'ai soigneusement dans ma cédéthèque à côté des Youssou N'Dour et des Johnny Clegg (probablement le plus noir de tous les musiciens blancs) dans toute cette vague qu'on appellera presque avec dédain "world music", et qui brassait tellement de genres et d'influences que c'en était magique.


Toutafé, Helen Folasade Adu du groupe Sade, est bien Nigérienne ; tandis que Neneh Cherry est Suédoise ; les 2 vont baser leur carrière aux UK, avec le talent et le succès qu'on leur connait.
J'ai également une place de choix pour ces 2 artistes dans ma lp-thèque, cela va sans dire.


Les violons m'ont toujours fait un effet boeuf sur cette prod. ci.


Quel talent. Mais quel talent. Une des dernière vraie artiste au nom évoqueur, elle n'a jamais fait carrière et continu.
Cette femme semble être la digne relève de la légende Billy Holiday, elle possède sa voix et sa flamme en tout cas.


Ça c'est du son commerce etiquable qui en as sous le capot poutain, et ça lie tout à fait ta vision avec la world music m'est avis. Si, si, en tout cas je pense que ça fait sens. Ah, et pour ce qui est de Johnny "Zoulou Blanc" Clegg, j'aurais du mal à te contredire, mais je signalerai quand même qu'il ne faut pas sous estimer Peter Gabriel Mark II, si tu vois c'ke j'veux dire :p


Cameo, c'est du New Jack Swing ?


Cameo c'est un peu compliqué, le groupe ayant été très différent au début et ne rentrant pas vraiment dans des cases comme tu te doute, mais tu as du flair : y a bien un rapport entre Cameo et le NJS, mais il est sacrement ténue. (et la ça m'oblige à revenir creuser ce que j'avais déjà plié la dernière fois)
On va se limiter à la seconde époque Cameo, celle de l'extravagant Larry Blackmon en tant que leader mis totalement en avant, celle dont on a déjà causé ici : à cette époque, le groupe fait parti de la mouvance Hard ou Raw Funk, dont Prince et Slave font également parti, il s'agit d'un Funk electro assez...sauvage, vraiment.
Et bien ce mouvement la est le cousin du Gogo funk de Chuck Brown, qui EST la composante funk du New Jack Swing. Littéralement.

Ce qui me fait penser que t'as fait exprès de poster Bobby Brown, pas vrai ?


Et pourtant non, j'ai même pas fait exprès de parler de Bobby Brown.
C'est simplement un tel classique dans le genre que je ne pouvais pas l'éviter, je ne connaissais même pas la reprise de Britney, ayant une très faible culture de tout ce qui se fait depuis mid 2000's en gros...m'enfin ca me donne l'occasion de faire remarquer une chose, c'est l'attitude NJS dont je parlais la dernière fois.
Il s'agit de voir que Bobby et les autres, ils font autant leurs chaudasses que Britney en vérité.
(o_0)



On ne se demande pas une seconde d'ou vient l'attitude de Usher quand on se rapelle de Jodeci...énorme niveau vocal, mais c'est un peu beaucoup too much, et ça permet de quantitifier l'évolution des moeurs depuis les 80's...ou pas.
Pour repère, ce son la c'est typiquement le passage entre NJS et Groove.



2ème Partie : Let's Groove!

Je viens de l'introduire avec le Jodeci en exemple au dessus, mais NJS & Groove ont cohabités sur les albums de nombres d'artistes dans la première moitié des 90's.
C'est l'évolution progressive des techniques de mastering et sampling ainsi que les ajustements en terme de direction artistique "de base", en intégrant d'avantage de ce qui se faisait dans le son Danceflooor dit "Funk-electro" au mix, qui ont donc donné naissance au Groove.


L'essence du Groove est ici bien représenté : faut que ça Groove, alors y a qu'a réajuster le son Dancegroove (post-disco mid 80's que MOI j’appelle Dancegroove, ceci étant ma justification justement!), maintenant qu'on a des chanteurs avec le Hiphop dans le sang! "Gap Band - Outstanding" si vous cherchez le titre original.


Voici quelques exemples pour imager ceci, ou comment partir d'une base NJS pour arriver au so called R'n'B et donc Groove.



EN VOGUE



TLC



MONTELL JORDAN



JANET JACKSON



BRANDY



Je sais, ca fait grave court pour la 2nd partie, mais j'suis pris de court là donc je completerai demain.
Et ça parlera Mary J Blidge et Montell Jordan, un peu le duo terrible de l'adjuvant hiphop, malgré les efforts de wikipedia "pour faire croire" que ODB et Maria Carey c'était la révolution :p


J'peux pas m’empêcher de coller du [i]Toni Braxton. Arretez tout les mecs, les sirènes de la mythologie existent bel et bein, la preuve. [/i]

Don't mess with Toni.
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 24 Déc 2017, 03:15

En attendant la complétion, riff du jour.
Made in Poland.


Et je suis tombé sur cet article
https://i-d.vice.com/fr/article/3kkzw9/en-1997-janet-jackson-change-le-rnb-a-tout-jamais
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 26 Déc 2017, 21:27

allez, retour d'indigestions en tout genre de Noel pour completer la partie 2 de mon speech sur la Urban Music!

Donc commençons par les liens étroits entre Gospel "d'église" (attendez la suite aussi) et Blackmusic en général : comme déjà évoqué, le noyau dur des singer, dans l'industrie de la Blackmusic depuis le début, c'est 90% d'enfants de chœurs qui ont été formé sérieusement au Gospel. Nombres d'artistes réputés ont un père pasteur, voir sont devenus / étaient déjà entrée dans les ordres. (et je n'parle pas juste de Aretha et Marvin, hein :p)
Seulement le gospel, c'est aussi un business, et on a un courant electro-postdisco sur des labels privé, à chaque fois, mais vraiment ressemblant en tout point à leur contre partie païenne (J'ai des exemples pleins la besace si tu veux voir c'ke ça donne, mais j'en poste pas ici vu que...on dirai juste de la Modern Soul en fait) depuis mid80's, et qui ne s'est jamais vraiment arrêtée. Qu'on soit porté sur le culte ou pas, on ne peut pas faire autrement que de reconnaître que c'est une école du chant et du rythme particulièrement efficace :p






Pour comprendre ou je veux en venir avec tout ça, il faut déjà remarquer qu'a l'époque qui nous intéresse, les performances vocales sont un peu le dernier bastion des musiciens au sens large (en grosse approximation, toujours), car les producteurs ont alors totalement pris le dessus en terme de direction artistique (sic) et les compositeurs sont soit entouré de soit eux même des dj.
Du coup on met en avant les leadsinger, à outrance dans bien des cas puisque il faut également donner une image bien spectaculaire pour attirer l'oeil, on encourage les envolées lyriques "suavamment" placées.

Et donc en conséquence on note donc en "sortie" de New Jack Swing deux tendances principales dans le Groove : on a en premier lieu le groove fidèle à ses racines soul/disco qui fait une percée, en remixant, simplifiant et rendant simplement plus efficace les productions servant de modèle, en ne conservant de hiphop qu'un phrasé légèrement teinté.
D’où "mon" appellation Dancegroove pour le type de son post-disco dont cette catégorie s'inspire totalement, en passant.











Ensuite on a le Groove plus orienté hiphop, celui que Riley avait prophétisé en fait, et il va suivre le même type d'évolution de prod. que son cousin "du ghetto" (prochaine partie j'parlerai plus concretement Hiphop tiens, ca permettra de mettre en relief ce que j'écris maintenant), en particulier pour ce qui concerne phase Gangsta music et sa rayonnement dans l'univers Hiphop.
En pratique, c'est un son Groove dont le mastering a été durci, et dans lequel on laisse souvent la place pour un couplet rap, voir pour un guest en duo, bref on aime le hiphop et on le fait savoir.

Pour entrer un peu dans le détail, le G-funk, ou en résumé le rap Gangsta de Dre/ Warren G (qui sont cousin d'ailleurs) et Easy-E utilise le sampling à outrance pour fabriquer des boucles condensées, et met l'accent sur un mastering surgonflé pour un son qui tape en terme de basse et infrabasse, low-rider style.
L'opposé total du son Hiphop New Yorkais du Wu Tang pour prendre un exemple bien parlant, qui était très mélodieux et à tendance larmoyante.

Et bien dans le Groove ont retrouvera la même tendance, les chaines en or du roi Heenok en moins (quoique...les costards de Jean-Lover en plus, plutôt, tout compte fait).
On comprends aisément le pourquoi du comment quand on détaille les labels principaux du genre, notamment Def Jam dans notre cas : un label de franchement Hiphop "newschool" qui a produit une énorme partie du son groove mid 90's influent aux USA.
Sans compter l'influence d'artistes comme Faith Evans (un peu la compagne de Biggy quand même, c'pas anodin), qui ont permis d'encore un peu plus rassembler les univers Urban et Hiphop.














On se rapelle aussi de la transition NJS ==> Groove d'artistes comme Montell Jordan, que j'ai cité la dernière fois, et ce dernier va d'ailleurs s'appliquer à faire du crossover to the max.


Eh bien ils seront de plus en plus nombreux, les artistes prêt à faire un maximum d'effort pour faire pont avec le Hiphop, et l’ambassadrice dans ce domaine n'est autre que Mary J Blige qui débarque en 1994.
Elle a commencé sa carrière super complexée par son physique (elle a une balafre sur la joue, remarquez comme sur la pochette de son premier lp elle cache volontairement cet endroit), s'est mariée et a eu des enfants avec Andre 3000 de Outkast (ms. Jackson, c'est une zik d'excuse à la mère de Mary J en fait) et s'est progressivement construite une confiance en soi, pour finir à coté du mégalo R Kelly au sommet des show-men.
Encore une fois, pour être concret, ce que fait Mary J Blige c'est de demander une orientation Hiphop aux producteurs, et de tenter progressivement d'imposer son phrasé chanté qui pars très vite sur du rappés.
Plutot street-crédible, la grande Mary.



version originale by Marvin Gaye, un bijoux soit dit en passant.




Quand tu commence à poser sur un ripp-off de A Tribe called Quest, tes intentions sont claires!






Voila, "c'est pas bien plus compliqué que ça" (enfin...mais l'idée générale se dessine quand même en principe :p), le Groove a fini par être systématiquement Hip Hopisé, plus qu'a l'origine j'entends, et au fil des années on lui a ajouté des composantes à la mode, comme telle sonorité electro de début 2000's (j'ai toujours en tête les trompettes affreuses du style 100% pompier de Pittbull & consor : beurk), telle ambiance insulaire ou latine parce que Sean Paul ou Shakira, et à la fin on se retrouve un peu comme devant un sandwich avec 17 ingrédients dedans : on ne sens plus la saveur de rien mais un truc générique pas super ragoutant, alors qu'il n'y a quasiment que des bonnes choses à l'intérieur.





Allez, j'ai surement zappé des trucs, mais let's move on! Prochain arret, le cas Hiphop. (m)
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 29 Déc 2017, 05:44

Comme j'ai rien à ajouter à ton post et que j'attend avec trépidance (oui, j'invente des mots, des fois) ton exposé sur le hip, hop, le hippie, le hippie jusqu'au hippie, le hip, hiphop et t'arrêtes pas, je pose un peu de fuzz dansouillant qui s'prend pas au sérieux, juste là, l'air de rien, pour patienter.

Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 29 Déc 2017, 13:48

skoeldpadda a écrit: le hip, hop, le hippie, le hippie jusqu'au hippie, le hip, hiphop et t'arrêtes pas



J'en connait un qui n'a pas payé ses droits d'auteur à Sugarhill Gang moi...attends, au bout de 30 piges c'est pas domaine public? lulz.
Alors à la demande (vachement) populaire, i'll be back very soon.



Excellent le 12 Stone Tolder btw, je viens de checker et il s'agirai d'un comeback pour le band en plus? très bon, j'aime beaucoup. pouceair
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 29 Déc 2017, 20:54

3ème partie : la question Hip (hanche) - Hop (mouvement). Ou plutôt le rap. Ou plutôt le R.A.P.


Donc, disais-je, il y a 2 embranchements à la base du hiphop "straight" (on évitera tout ce qui est métissage avec le groove voir pop, donc) : tout commence par le moyen principal d'expression des noirs à l'époque, à savoir le funk - enfin jazzfunk plus précisément, et c'est avec Kool & The Gang aux crédits, nothing less. Et un gros style de proxo en devenir, aussi...
(go)



On a parlé il y a peu, avec ce très cher Hubert j'crois bien, de Gil Scott Heron et de son engagement social, et son "slam" vant l'heure, qu'on peux largement considérer comme une forme primaire de R.A.P. (Rythm And Politic / Poetry, la notion est importante car je l'opposerai au hiphop de l'entertainement, disons le rap en minuscule, qui est devenu directement ultra majoritaire dans le domaine).



Bon, évidemment, l'activisme politique black ne date pas de là, on oublie pas Billie Holliday et bien d'autres avant, voir au même moment pour Marvin Gaye et son poignant "what's going on" qui a failli le faire virer de la Motown par un Berry Gordy qui faisait tout pour plaire au public blanc depuis 1957 : mais la on parle d'un courant musical basé dessus, avec un truc bien distinct, à savoir le phrasé non chanté.
Posé sur du funk, certes, mais tout de même, c'est pas un détail du tout.

Et maintenant, passons à la seconde face de la pièce Hiphop originale, et la on va parler d'un son construit pour l'amusement, pour bouger son boule en vérité (d'ou le terme Hip Hop en fait : seulement maintenant quand on parle HipHop on désigne souvent l'ensemble de la street culture rap, soit le graph, le break, les fringues, le djing, and so on...) : même les lyrics rappé sont la pour faire bouger des culs et porter de l'émotion, et non pas réfléchir.

Mais alors là je dis attention : n'oublions pas un fait essentiel, qui si on écarte les pionniers absolus que je viens de passer en revue sera toujours vérifié : un rappeur, c'est pas un musicien. (quand on parlera de G-funk ca va nous péter au visage cette opposition fondamentale, ou plutôt à celle de Dre, mais y aura un rebond heureux)
Du coup le rappeur ne pige pas grand chose au monde la musique, et ceci le met en situation d'encore plus grande dépendance envers les producteurs que pour les artistes classiques.
On y reviendra de façon détournée, mais faut comprendre par la que ça va globalement fonctionner en terme d'écurie et de poulain pour ce qui est des MC, qui sont les stars mise en avant dans le hiphop, ce qui va se révéler un terrain ideal pour mettre en scène tout ce beau monde : on a d'emblée star-ifié les rappeurs, qui soit n'y ont vu que du feu soit s'en arrangeaient très bien.
Tu demandes à un gars à l'ego-surdimentionné (l'ego-trip, ca vient pas de nulle part, hein :p) de jouer les vedettes et en faisant des caisses, et t'attends 5 minutes avant que ça sorte de Kalachnikov en or 24K...
(oo)

Donc revenons en milieu 70's, et regardons la situation : le funk est ZE truc du moment dans la communauté noire, la soul s'est elle démocratisée au point ou blanc et noir partagent une culture commune sur le sujet, le funk a été tué par le disco et les noirs ont acquis certains droits : dans les quartiers, voici qu' apparaissent les block parties, avec pour base sonore le djing et le rap, donc.
Les block parties sont d'ailleurs tout à fait l'équivalent des juke-joints de l'époque "Blues rules" : c'est en gros la fermeture d'un quartier pour y organiser en mode système D un concert public, tout en proposant toute sorte de loisirs alternatifs, dont de l'illicite évidemment.
C'est donc autant une soupape de décompression / moyen de subsistance qu'un catalyseur à problème, et ca rejoins totalement ce que tu disais quelques post en amont sur la relation étroite entre Blues et Hiphop.

Et la, une anecdote autant centrale que marrante, donc allons-y pour le premier record Hiphop a avoir été enregistré dans les charts US (et donc dans la conscience collective ça s'est traduit à tort en "premier release hiphop de l'histoire") : le fameux Rapper's delight de Sugarhill Gang, qui a marché du tonnerre à la surprise totale du groupe, qui n'avait bien entendu pas prévu de payer de droit à Chic pour le ripp-off de leur "good times", autant parce qu'ils ne savaient même pas que ca se faisait, mais surtout parce qu'ils n'auraient jamais pensé au succès commercial de cette envergure.
(en fait c'est un peu plus compliqué - attention discours séditieux incomming - parce que dans l'ombre y avait des producteur au flair de cochon truffier et pas très bien intentionnés...et si t'écoute Soral & ses compères, c'est les Sionistes qui ont crées le rap business en guise d'opposition contrôlée. Comme souvent avec lui, la conclusion est assez juste, mais les prémisses sont légèrement fumés du slip...no joke ou troll à la con, hein, y a un ouvrage très sérieux niveau sources sur le sujet, "l'effroyable imposture du Rap".)

En tout cas ça leur a coûté bonbon après coup, et c'est Atlantic record qui a grillé la gruge et pas du tout Roger ou Edwards.
Bref, le début du rap business, c'est du rip-off discosoul au sens littéral, avec trois bidouilles et deux scratches du Dj sur lequel les MC rappent.







Seulement le mouvement va se heurter directement à un paradoxe (on est encore en tout début 80's) : le seul label hiphop au sens des block parties, Sugar Hill Records, c'est un label de soul intresequement. (je peux dévelloper si jamais, y a notamment un crochet à faire par la case Angie Stone.)
Et ça en gros, ça veux dire que c'est les zikos au pouvoir, et donc les Dj mis en marge de la production : ca ne va pas marcher bien longtemps, et le hiphop va faire son coming out via l'electronique, voir des emprunts au métal (!). (mais ca tu le sait déjà, ne serais-ce parce qu'on a déjà parlé New Jack Swing qui prendra ces beat-electro rap pour base : j'arrive vaguement à retomber sur mes pattes et ça fait toujours plaisir :p)









A partir de là, ca devient du hardbeat electro avec du rap plus agressif que festif, et malgré la portée "entertainement" de la chose il va prendre de plus en plus une image ouvertement violente.

Accessoirement, on trouve toujours des productions indé à caractère subversives qui suivent le pli de l'évolution sonore et disons "comportementale" du mouvement. Son représentant le plus connu étant bien entendu Public Enemy.



Tout cela est évidemment imputables à de nombreux facteurs, mais les principaux semblent clairement la forme du son agressive de la techno VS la soul/disco du début, mais surtout le mode de vie dans les ghetto black pendant la décennie des 80's : le crack inonde les quartiers et est destiné à des jeunes qui sont sur des repères différents de ceux des générations confrontées à la ségrégation, et s'encuillent dans le contexte explosif des USA de l'époque (bref, j'en parle très mal et tu connais tout ça 1000x mieux que moi, mais donc, le contexte quoi).
On obtient donc NWA, et cette culture Hiphop qui émmerge à peine va contaminer à vitesse "bullet Psikyo 2nd loop style" son public cible.

A ce propos, y a qu'a regarder à la même époque, soit tout début 90's, à quel point le phrasé rap est devenu hype même de l'autre coté de la barrière (et bien malgré ce dont Public Enemy voulait nous préserver, quelle ironie...ou pas.)
(--')





Et alors la, on peut s’arrêter sur le fameux drama à base de clash musicaux entre Easy E et Dr. Dre, l'un gangster pour de bon qui taxe son ex collègue d'être un gangster de studio limite efféminé pour le dire poliment, et l'autre un fils de jazzmen plutôt aisé qui a toujours su capter le felling de la street, si tu me passe l'expression un brin désuète, et a commencé avec un premier disque en tant que Dj d'une boite de nuit (https://www.youtube.com/watch?v=RT9O-pUGsVM ne pas se fier à la description de la video, c'est pas un featuring, Dre était un membre fondateur du groupe. Et oui, c'est bien Dre qui chante en guise de starlette paillettée.) s'etant de son aveux toujours vu producteur.
Bah de ce clash va tout de même émerger une variante radicalisée des beat hiphop usuels, avec un son très reconnaissable et plus ou moins piqué aux Dj locaux (mais c'est vraiment tout un bordel pour dépêtrer le vrai du faux en la matière, un peu dans le même gout de la paternité "dans l'absolue" du Grunge à Seattle, si tu vois c'ke j'veux dire), le fameux son West-Coast du milieu 90's à savoir le G-funk.


Qu'est-ce que je disais? ce clip résume bien ce que je viens de narrer à propos des anciens de NWA :p


A noter que le vocoder mythique de ce son est bien entendu joué par le gigantesque Roger Troutman himself, de Zapp & Roger. Cela causera plus ou moins sa mort quelques années plus tard, dans une sombre histoire de fusil à pompe et de frère jaloux.







Ce type de son hiphop très lourd est particulièrement efficace, du coup trouve énormément de prod. "indé" dans le domaine et la communauté de ce genre la est encore très active de nos jours. Cali life-style, tu vois :p






Le producteur derrière la carrière très tardive d'Enois n'est autre que Phil de feu Boogie Times, la plus grosse boutique physique spécialisé Dancegroove de France. C'est un dj de bal musette à la base, true storie.


Bon, à partir de la on a toujours le Wu Tang et les poètes dont le plus évident est Nas représentent le son froid et technique des amateurs de lyrics léchés, seulement les golden days de ce type de R.A.P. là seront très vite comptés, reléguant son audience à des cercles très privés.
Nas en a souvent parlé en public, il a même sorti un lp qui s'apelle Rap is dead, et ce n'etait pas un métaphore.









On est en plein milieu des 90's, pendant que le son West Coast explose on assiste aux montés en puissance des empires de Puff Daddy et Jay Z qui se mettent en place, les Rappers heros sont nés depuis 2-pac et Biggy Small : le mouvement hiphop est au sommet du monde, et il a totalement perdu son âme en chemin pour ne plus représenter qu'un lifestyle à la con.
(bon la encore une fois je parle du coté mainstream de la force, forcement, mais j'ai assez détaillé la chose pour e faire une bonne idée m'est avis.)

Et sinon, à coté de toute cette violence et cette rage, y avait toujours quelques artistes pour rendre le mouvement sympathique, ou juste pour être chill :









Allez, prochain arrêt je parlerai un peu de la "troisième colonne", à savoir la branche hiphop "des musiciens", je vais devoir sortir DeLaSoul, Gangstarr et Dilated Peoples de ma besace bordel! (bah oui, si j'en parlais maintenant ca contredirai mon assertion selon quoi un rapper n'est jamais un musicien, voyons :p)
Désolé si j'ai raté des trucs important, vraiment pas simple d'aller à l'essentiel efficacement à propos de ce mouvement hiphop.

Ouf j'm arrête la j'en peux plus, a suivre! (go) (go) (go)

N.B. : lol.J'ai eu ça dans les video conseillée sur youtube, à cause de mes recherches. https://www.youtube.com/watch?v=Icb_tRTnA4g






()

P.S. : en fait j'peux pas m’empêcher, j'prends de l'avance :





()
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 31 Déc 2017, 11:34

C'est drôle comme je connais environ tous les détours que le hiphop prend et que tu racontes là.... Sans pour autant connaître les noms à mettre dedans. J'ai jamais été très branché rap et tout ce qui s'en suit, mais j'avais des potes à fond dedans à la fin des années 90, et fatalement, avec mes élans naturels à vouloir savoir d'où viennent les trucs et qui a fait quoi, j'avais un peu fait de Nas, Rakim ou le Run DMC des débuts mes chevaux de bataille quand on me lançait les NTM, Arsenik, Assassin, IAM et autres classiques francophones... J'aimais beaucoup Solaar, par contre, le gars avait ("avait", hein, il est parti en banane sévère plus tard) une vraie plume et beaucoup d'humour.
...Mais on dévie du truc auquel ton post m'a fait penser, et qui, ayant cité Rakim, Nas et en pouvant ajouter DJ Premier et tout un tas de loulous du même cercle, va te paraître éminemment logique : Zion I. 'Sont pas bien connus, mais quand ça parle hiphop, c'est toujours un duo qui pope dans ma tête. J'adore ces mecs. Formés en Californie au milieu des nineties, ils ont sorti tout simplement mes deux albums favoris du genre en 2000 et 2003... et j'entends ça dans ton "hiphop des musiciens".






Parlant d'influences electro, c'est des mecs qui ont carrément collé des prods drum & bass (limite jungle) dans leurs compos...



En fait, c'est rigolo, mais c'est un style de zik dans lequel j'ai vite tendance à tourner au métissage dans tous les sens,
que ce soit vers l'hispanisme

ou des trucs plus ouvertement "crossover" comme j'ai déjà posté par le passé
Bluegrass

Swing

Mississippi blues (français, celui-là)




(Et dans le genre "retour de bâton", on a le droit de parler de ce que doit le metal de l'époque au hiphop, avec des groupes comme Faith no More, Rage Against the Machine, KoRn, Limp Bizkit, Linkin Park ?.... Puya, que je te poste juste au dessus, est d'ailleurs un groupe de nu-metal portoricain.)

Oh, j'allais oublier...
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar TOMaplan » 02 Jan 2018, 17:05

Oh! La belle réponse!

Va falloir que je te réponde en bonne et due forme, mais déjà, en passant je dirai : Dj Premier c'est, avec Guru, le crew Gang Starr.
Et Gang Starr, bah...non rien, Gang Starr quoi, tu peux simplement pas test. pouceair

Alors tu vois, le son de Zion I (déjà découverte pour ma part, "et merci bien", parce qu'il faut aussi voir que question Hiphop, bah je suis très peu calé comparé à tout ce qui est Soul & co. Sans aucun doute la facette de la black music que j'ai le plus délaissé.) c'est totalement dans ce que j'entendais pour le hiphop des musiciens, en mode Mark II dirons-nous.
Le départ de ceci, c'est en gros les Eric B & Rakim (futur EPMD et leurs gros sons aux master léchés) / De La Soul (et son comeback fracassant avec le feat. de Chaka Khan) et Gang Starr (j'y reviendrai sur tout ça, le prochain coup promis :p) puis ça a évolué début 2000 en se condensant niveau technologique, grâce aux séquenceurs compacts (et surtout over ergonomiques) type MPC.
Et dans ce domaine, j'ai un groupe de prédilection un peu comme toi avec Zion I, not famous mais excellentissimes dans leur genre : les Cunninlynguists. Sic.





Mais à tout seigneur tout honneur, et même si leur registre est ambigu au possible, j'aime toujours placer un groupe dans c genre de discussion...Andre 3000 et Big Boi de Outkast, tout simplement.
Ouep, life is like a musical (music hall?).









skoeldpadda a écrit:Et dans le genre "retour de bâton", on a le droit de parler de ce que doit le metal de l'époque au hiphop, avec des groupes comme Faith no More, Rage Against the Machine, KoRn, Limp Bizkit, Linkin Park ?.... Puya, que je te poste juste au dessus, est d'ailleurs un groupe de nu-metal portoricain.)


Oh que oui, TRES juste. M'enfin cette face là, je la connais vraiment très mal, et le peu que j'ai en tête je le dois à un pote motard/barbu/artisan du Canard que je vois très peu ces derniers temps...
Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Steam => http://steamcommunity.com/groups/shmupemall

Rejoignez l'armée de Shmup'Em All (SEA) sur Youtube =>
https://www.youtube.com/channel/UClzzLz ... ZwF-4h5mCw
Avatar de l’utilisateur
TOMaplan
Colonel à l'Ancienne
 
Messages: 1893
Inscription: 31 Mai 2015, 16:44

Re: t3kout3k01k0mz1k ???

Messagepar skoeldpadda » 02 Jan 2018, 20:49

TOMaplan a écrit:
skoeldpadda a écrit:Et dans le genre "retour de bâton", on a le droit de parler de ce que doit le metal de l'époque au hiphop, avec des groupes comme Faith no More, Rage Against the Machine, KoRn, Limp Bizkit, Linkin Park ?.... Puya, que je te poste juste au dessus, est d'ailleurs un groupe de nu-metal portoricain.)

Oh que oui, TRES juste. M'enfin cette face là, je la connais vraiment très mal, et le peu que j'ai en tête je le dois à un pote motard/barbu/artisan du Canard que je vois très peu ces derniers temps...

Alors j'me permets, parce qu'à l'époque, la fusion, le neo metal et compagnie, j'étais à fond d'dans, moi... :D

Bien sûr, tout le bordel a commencé avec les conneries d'Anthrax (d'abord I'm the Man, et puis surtout leur featuring avec Public Enemy), et les Beastie Boys et même Aerosmith/Run DMC si on élargie à tout le contexte "rock", mais j'suis de la génération d'après moi, je trouve tous ces trucs dégueulasses. En vérité, j'savais même pas qui était Rage Against the Machine avant que le groupe ne meurt en 1999.

Et un matin, j'ai pris ça dans la gueule.


C'est rigolo, d'ailleurs, parce que du coup ça fait du style quelque-chose d'uuuuultra daté. Quelque-part, une fois que t'enlèves les précurseurs et que t'as vraiment la naissance d'un genre, ça fait le tournant du millénaire et ça va pas plus loin, avec une imagerie qui va de Matrix à Fast & Furious selon tes goûts, un vieux relent de teen-movie derrière les amigdales (le neo, commercialement parlant, ça a toujours été la version "dure" du punk-pop californien)...



...Et au milieu de tout un tas de cochonneries, t'as toujours des trucs qui valent franchement la peine.
Genre Sandra Nasic, une danseuse de hip-hop allemande qui s'est dit un jour qu'elle chanterait bien du metal.

J'ai déjà placé Puya

Downset, les frères de sang de RATM, formés en même temps, actifs en même temps, morts en même temps, reformés en même temps, mais l'histoire les a oubliés, eux.

Dans la catégorie reconversion, Hed P.E. est un ancien groupe de punk hardcore

Kush, projet de B-Real avec le gratteux de Deftones et le duo rythmique de Fear Factory, qui n'ira pas plus loin que quelques démos

Et puis t'as des trucs chelous, comme Disturbed, la version "film d'horreur dans ton garage".

Ou des singles au pif, genre le trio de DJs X-Ecutioner qui feat avec Mr Hahn et Mike Shinoda de Linkin Park, sur un riff de Wayne Static (de Static-X - c'était que'qu'chose aussi Static-X à l'époque, mais c'est du gros indus crado, des potes à Rob Zombie et Powerman 5000, c'pu dans le sujet du tout.... Mais j'aime bien, l'indus. J'aime bien beaucoup.)


M'enfin dans tout ce merdier, mes p'tits favoris, c'était les latinos de P.O.D., un groupe très particulier, ultra chrétien, avec un chanteur au phrasé tendance reggae.... Si tu sens un bout de toute la vibe world music que j'aimais à douze ans dans ce que j'écoutais à dix-sept, c'est normal.




Et puis un feat avec Eek-A-Mouse, parce que.


Tiens, dans l'genre reggaetisant, je n'résiste pas à l'envie de placer Nonpoint.



Et Dub War/Skindred





Et puisque j'ai dévié et qu'à ce point c'est trop tard, un autre latin : Ill Niño.



Evidemment, une fois que tu passes de la fusion bête et méchante à un vrai "genre", tu peux oublier la partie hip-hop du bordel. J'rajouterais bien Deftones, Sevendust, Godsmack, Coal Chamber, et environ tout ce qu'a produit Rick Rubin à l'époque, mais c'est pu l'sujet non plus :P

...De toute façon avec tout c'que j'ai posté là t'en as déjà pour une bonne heure à tout écouter :DD
Yan 'skoeldpadda' Holliday. Docteur ès roguelikes. Agrégé en shmup. Blogueur pulp.
Avatar de l’utilisateur
skoeldpadda
Paladin Shmup Force
 
Messages: 1336
Inscription: 12 Oct 2010, 12:28
Localisation: norrifrån

PrécédentSuivant

Revenir vers Bar

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron